LE COUTEAU DANS L'EAU

Bientôt disponible
Policier / Suspense - 1963 - Pologne - 94 MIN - interdit aux moins de 12 ans
Au début des années soixante, dans la campagne polonaise, un couple bourgeois prend en stop un étudiant ombrageux, armé d'un couteau. Il est convié à se joindre à eux sur leur voilier, mais très vite leur rapports se tendent...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Carlos Gómez
Carlos Gómez
CHRONIQUEUR

C’est toujours une émotion de découvrir, ou redécouvrir les premiers pas d’un grand cinéaste. Le couteau dans l’eau contient déjà en germe toutes les obsessions, toutes les questionnements propres à tous les films de Polanski qui suivront. Durant l’été 1961, lorsqu’il crie son premier « moteur » le cinéaste en herbe vient d’avoir 28 ans. Formé à l’école de cinéma de Lodz, il a déjà signé une série de courts métrages prometteurs dans lequel son goût pour la forme est déjà manifeste.

L’histoire voit un jeune auto-stoppeur au look bohème faire irruption dans le quotidien d’un couple en week-end, qui s’apprête à passer  sur son voilier un week-end qui s’annonçait paisible. Invité à prendre part à leur croisière, l’étudiant oppose son orgueil à leur condescendance et très vite leurs rapports s’enveniment comme vous allez vous en rendre compte.

Dans la Pologne communiste de l’époque, chaque film doit donner des gages à la commission de censure, afin d’obtenir son financement. Roman Polanski doit alors revoir sa copie à contrecœur et y instiller (par la voix du personnage de l’étudiant) quelques propos qui certifient son engagement à gauche. Mais ce que les censeurs n’ont pas vu c’est la critique bien sentie adressée au régime à travers les propos du plaisancier, bourgeois arrogant et utilisant la terreur pour arriver à ses fins. Allez, Je vous laisse embarquer, bonne croisière et attention aux rafales de vent.

Réalisé par

6.7 / 10
Le contexte

En 1963 Roman Polanski réutilisait le mêle type d'atmosphère confinée où tout se joue entre trois personnages

Roman Polanski

Phillip Noyce s'était inspiré du Couteau dans l'eau pour signer un huis clos sur un bateau, beaucoup plus radical dans l'horreur et le suspense.

LE MANUSCRIT TROUVÉ À SARAGOSSE