Bande Annonce de LE CRÉATEURDécouvrez la bande Annonce de LE CRÉATEUR sur FilmoTVhttp://
Albert Dupontel
Albert DupontelClaude PerronMarie DaëmsMichel FauMichel VuillermozNicolas MariéPatrick LigardesPaul Le PersonPhilippe UchanPierre TrapetTerry JonesXavier Tchili

LE CRÉATEUR

87 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Albert Dupontel.

Casting : Albert Dupontel, Claude Perron, Marie Daëms, Michel Fau, Michel Vuillermoz, Nicolas Marié, Patrick Ligardes, Paul Le Person, Philippe Uchan, Pierre Trapet, Terry Jones. Xavier Tchili

Synopsis : L'auteur dramatique Darius connaît un véritable triomphe avec sa dernière pièce. Mais, dévoré par l'anxiété, il tombe de scène le soir de la première. Après six mois de convalescence à l'hôpital, Darius revient à Paris. Dans les rues de la ville, des affiches annoncent déjà son prochain spectacle...

Scénario : Albert Dupontel, Gilles Laurent.
Musique : Ramon Pipin.
Tags : Pas normaux du tout.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Comédien depuis la fin des années 80 – une fois abandonnées ses études de médecine et suivis les cours d’Antoine Vitez et d’Ariane Mnouchkine –, Albert Dupontel passa à la réalisation en 1992, avec un court métrage puis un premier long métrage : Bernie, quatre ans plus tard. 

Dans le Créateur, sorti en juin 1999, Dupontel est Darius, un dramaturge déprimé découvrant, après six mois en maison de repos, que la pièce, dont il n’a pas encore écrit le début de la première scène du premier acte, est déjà omniprésente sur les colonnes Morris parisiennes ! Le vertige de l’écran blanc, les cauchemars récurrents et la mort de son chat vont, dès lors, le précipiter dans une folie meurtrière, seul remède, semble-t-il, à son manque d’inspiration. 

Aux côtés de Dupontel, vous reconnaîtrez notamment : Michel Vuillermoz, Paul Le Person, Micheline Boudet, Marie Daëms et même, dans le rôle de Dieu, Terry Jones, cofondateur des Monty Python, qui, vingt ans plus tôt, avait joué la mère de Brian dans La Vie de Brian qu’il avait, lui-même, réalisé.

 

C’est en écoutant le dramaturge et metteur en scène Jean-Michel Ribes avouer qu’il avait oublié d’écrire une pièce, qu’Albert Dupontel eut l’idée du film que vous venez de voir. Cette surprenante confidence « s’accordait parfaitement au sujet du film auquel je pensais », expliquera Dupontel à Marie-Noëlle Tranchant du Figaro. En fait, ce qui l’intéressait dans cette histoire, c’était de mêler création et destruction car, expliquait-il, « il y a un lien entre les deux ». Il ajoutait que l’écriture du scénario fut un grand moment et qu’il se prit de passion pour la technique et les effets visuels. D’où les plans (qui lui furent souvent reprochés) adoptant le point de vue du chat et même de l’ordinateur. 

Si Albert Dupontel fut régulièrement comparé à Woody Allen, son film, lui, fut comparé à Faust, à Huit et demi et, le plus souvent, à Barton Fink. Comme Libération et comme le Progrès de Lyon, les Cahiers du cinéma, sous la plume de Jérôme Larcher, évoquèrent le film des frères Coen qui, sorti huit ans plus tôt, retraçait déjà, en effet, les affres d’un dramaturge en mal d’inspiration, au lendemain d’un premier triomphe et dont la veine créatrice finissait par renaître après une série d’assassinats. La comparaison s’arrête là, puisque le Créateur sera qualifié de « one man show stressé » par Sébastien Socias dans l’Ecran fantastique et de « film-grabuge », voire d’« accident industriel », par Jean-Marc Lalanne dans Libération

Heureusement, certains font la part des choses, tel Philippe Rouyer qui, dans Positif, écrit : « Même raté, ce deuxième long métrage qui affiche d’évidentes ambitions cinématographiques se situe au-dessus des incursions, derrière la caméra, d’autres comiques du moment. » De même,  Pascal Mérigeau, dans le Nouvel Observateur, affirme : « Il y a là une énergie [et] un souci de sortir des sentiers battus qui sont plus encore que sympathiques, extrêmement prometteurs. » De même, Jean-Claude Loiseau, dans Télérama, concède que si ce n’est pas encore du « grand cinéma », le Créateur, « si peu conforme aux normes en vigueur, porte la marque d’un auteur singulier ». Enfin, dans le Parisien, Pierre Vavasseur lancera un admiratif : « C’est méchamment bien ! »

Attention : réalisateur méchant

Darius est un auteur à succès mais il est tellement défoncé à l'acool qu'il s'engage sur un contrat qu'il oubli d'écrire. Alors que l'échéance arrive (en même temps que la fin de sa cure de désintox) il décide de se mettre à écrire, en vain. Un matin, pourtant, il ...

Lire la suite
7
Plug_In_Papa

Tu regardes ce fantastique "Créateur" ou je bouffe ton serin

L'échec commercial du deuxième film d'Albert Dupontel est l'une des plus grosses anomalies et injustices de l'histoire du cinéma français : là où son Bernie approchera le million d'entrées en salles et, 17 ans plus tard, un autre malade, Robert, en générera plus de deux, ...

Lire la suite
9
takeshi29

Pas près de l'oublier...

Alors ça, pour une surprise... Je pourrais résumer ce film avec 5 mots en B : - Burlesque - Baroque - Barré - Bandant - Beautifull J'avais beaucoup aimé "Bernie" et "Enfermés dehors" du même réalisateur, mais je ne me doutais pas que sa filmographie décelait en son sein ...

Lire la suite
10
Arthur Suldoc'h
 
le contexte
A voir également
Affiche du film X-MEN
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Au-delà

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film THE CIRCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MISSION PAYS BASQUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLEEDER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HANGMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MOI, MOCHE ET MÉCHANT 3

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA LA LAND

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés