LE DERNIER MILLIARDAIRE (VERSION RESTAURÉE)

À partir de 2.99 €
Les comédies de René Clair ont influencé des cinéastes comme Charles Chaplin.
Comédie - 1934 - France - 88 MIN - VF - HD - Tous publics
La reine du Casinario, un petit pays dont la fortune, assurée par les jeux, est insuffisante, fait appel à un milliardaire, Banco. Elle lui promet la main de sa fille, mais lui cache la mauvaise santé financière de son royaume. Banco, s'apercevant de la duperie, se proclame dictateur du Casinario...

Réalisé par

Pas encore disponible
1MNavant
2MNaprès
Christophe Bier
Christophe Bier
CHRONIQUEUR

La fantaisie est sans doute le registre le plus éclatant de René Clair, qui se manifeste dès sa première réalisation en 1923, Paris qui dort, qui montre toute la capitale plongée en catalepsie, excepté le gardien de nuit de la tour Eiffel et cinq voyageurs en avion. Le cinéma parlant le révèle internationalement grâce à une série de comédies populaires tournées entre 1930 et 1933.

Contrairement à Sous les toits de Paris, Le Million, A nous la liberté et Quatorze Juillet, son dernier film tourné en 1934 avant son départ en Angleterre, Le Dernier Milliardaire, est un échec public et critique. Sa veine satirique, à l’œuvre contre la société industrielle dans A nous la liberté, s’exerce cette fois sur la crise financière de 1929 et la folie du pouvoir. L’action de situe dans une principauté d’opérette, Casinario, gouvernée par le tourisme du jeu. Au bord de la faillite, ses dirigeants organisent un emprunt auprès de ses généreux émigrés.

Il n’en existe qu’un, le vieux Monsieur Banco, l’homme le plus riche du monde. En le mariant à la princesse du royaume, Banco sauvera Casinario de la banqueroute en versant trois cents millions une semaine après l’union. Or la jeune princesse aime un chef d’orchestre. Contrariété plus grande encore, Banco perd la raison et se transforme en un dictateur farfelu et imprévisible, imposant au peuple de Casinario des décrets stupides.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Max Dearly

De Leo McCarey, 1933. Autre dictature fictive, en faillite, dans cette comédie avec les Marx Brothers.

René Clair

De Charles Chapin, 1940. Autre comédie dans une dictature fictive, la Tomanie.

ILS ÉTAIENT NEUF CÉLIBATAIRES

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité