Bande Annonce de LE DIABLE PAR LA QUEUEDécouvrez la bande Annonce de LE DIABLE PAR LA QUEUE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3930/fond/3930_w_500.jpg
Philippe de Broca
Jean RochefortJean-Pierre MarielleMadeleine RenaudMaria SchellMarthe KellerYves MontandClaude PiépluClotilde JoanoJacques BalutinTanya LopertXavier GélinCharles MalletJeanne BerdinPierre Tornade

LE DIABLE PAR LA QUEUE

90 mn

Note de SensCritique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Philippe de Broca.

Casting : Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Madeleine Renaud, Maria Schell, Marthe Keller, Yves Montand, Claude Piéplu, Clotilde Joano, Jacques Balutin, Tanya Lopert, Xavier Gélin, Charles Mallet, Jeanne Berdin. Pierre Tornade

Synopsis : Une famille noble vit pauvrement dans un château du dix-septième siècle en ruine. Le vieux bâtiment a été transformé en hôtel, mais son état de  délabrement avancé et le prix excessif des chambres fait fuir les voyageurs. Amélie, la petite fille du baron, obtient l’aide du garagiste du village voisin, qui est amoureux d’elle : il simule alors des pannes  sur les voitures de ses clients de passage pour les obliger à passer la nuit au château. Arrivent trois gangsters en possession du butin de leur récent hold-up. La famille décide de voler leur argent.

Scénario : Claude Sautet, Daniel Boulanger, Philippe de Broca.
Musique : Geroges Delerue.
Pays : France
Tags : Comédie, L'argent, Belles familles ?, Vieilles pierres, C'est bon pour le moral.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Ce n’est pas une seule mais plusieurs fées et non des moindres qui se sont penchées en 1968 sur le berceau du Diable par la queue,  film réalisé par Philippe de Broca ambassadeur hors pair d’une comédie à la française qui penche du côté de Marivaux et jamais de la grosse farce. On doit ainsi le scénario et les dialogues du film à l’alliance du cinéaste avec Daniel Boulanger, écrivain, et acteur à l’occasion chez Truffaut notamment, avec en outre la collaboration d’un troisième larron en la personne de  Claude Sautet lequel n’a pas encore franchi le pas de la réalisation mais  qui fait alors des merveilles du côté de l’écriture pour les images.

C’est donc ensemble qu’ils ont inventé une famille de nobles désargentés transformés en aubergistes qui attire les touristes dans son château délabré du XVIIè siècle avec la complicité du garagiste local. Jusqu’au jour où débarque un séduisant gangster qui, sous le pseudonyme du baron César Maricorne et avec l’aide de ses deux complices, transporte le butin de leur dernier braquage. Mais les châtelains ont vite fait de comprendre qu’il ne faut pas laisser partir de tels clients lesquels après tout ne sont pas mécontents d’avoir trouver un tel refuge…

A l’appui de cette situation loufoque, une distribution en or menée tambour battant par un Yves Montand plus hâbleur que jamais dans le rôle de ce baron de pacotille et secondé par deux exemplaires seconds rôles du cinéma français, Jacques Balutin et Pierre Tornade. Face à eux, la véritable noblesse, même en lambeaux, ne manque ni de charmes ni d’atouts. C’est Madeleine Renaud qui joue le rôle de la maîtresse de maison, entourée de Marthe Keller et de Maria Shell ainsi que de Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort et Claude Piéplu, entre autres. Et c’est Georges Delerue en personne qui a mis en musique cette vie de château-là…

C’est au château de Fléchères situé près de Villefranche-sur-Saône, entre Mâconnais et Beaujolais, qu’a été tourné le film de Philippe de Broca. Et c’est sur ce lieu de tournage idyllique que le cinéaste interrogé par des journalistes de l’époque répondait  dans un grand sourire que ce Diable par la queue, c’est « les mille et une façons pour les femmes d’attraper un bonhomme ! » Et le cinéaste de prolonger son propos en ajoutant que c’est « l’histoire de quatre femmes qui décident de s’emparer d’un magot et de son propriétaire après avoir tenté de tuer ce dernier. » En se réclamant ainsi d’un humour noir aussi mordant que bon enfant, de Broca résume parfaitement son propos.

Quant à Yves Montand, il définissait son personnage comme un gangster méridional qui a pris un accent du midi pour accentuer son côté exubérant. Un faux dur qui se tire de tous les mauvais pas avec des pirouettes dignes d’un Arlequin de théâtre italien. Hasard des tournages et carambolage des rôles qui se suivent et ne se ressemblent vraiment pas, Montand après Le diable par la queue tourna dans la foulée un film aux antipodes ou presque : le très politique et très contestataire Z de Costa-Gavras.

Le diable par la queue, c’est également l’occasion de redécouvrir l’importance du cinéma de Philippe de Broca, auteur trop souvent minoré.  Surnommé « le poète de la dérision » par François Truffaut lui-même, il a composé une œuvre qui oscille entre comédies d’aventures, à l’instar de « L’Homme de Rio », et films joyeux et mélancoliques à la fois comme Le Roi de cœur. On s’aime et on plaisante d’abord dans les film de de Broca mais sans être dupe pour autant de la gravité de la vie. Un équilibre instable, fragile et terriblement humain que Claudia Cardinale face à Jean-Paul Belmondo dans Cartouche résume à la perfection en lançant à l’homme qu’elle aime : « Dominique, amuse-toi, ça empêche de mourir ! ».

Noblesse oblige

Un château en mal de rénovation perdu au milieu de L'Ain, les habitants essaient péniblement de s'en sortir en ouvrant leurs chambres à des clients hypothétiques, mais on dirait que c'est pas encore ça... pas facile d'attirer le chaland quand on est comte, baron, marquise, ...

Lire la suite
7
Torpenn

La bourse devient plate et les espèces sonnantes et trébuchantes se font rares dans une famille de nobles habitant un château du dix-septième siècle à la toiture en voie de délabrement. Ceux-ci aimeraient sortir de cette angoissante situation et surtout éviter de vendre ...

Lire la suite
7
Gérard Rocher

Femmes, femmes, femmes...

Comédie de haute volée pour Philippe de Broca, qui a en commun avec Jean-Paul Rappeneau, un style d'écriture à l'américaine rythmé et enlevé. "Le Diable par la queue" reste pour moi sa meilleure incursion dans le comique pure. Lorsque je l'avais vu il y a plus de vingt ans, ...

Lire la suite
8
Guillaume Rouleau
le contexte
A voir également
Affiche du film COMMENT RÉUSSIR QUAND ON EST CON ET PLEURNICHARD !

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film QUE LA FETE COMMENCE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ON A VOLE LA CUISSE DE JUPITER
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film YES MAN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés