LE FAUCON MALTAIS

Bientôt disponible
Parce qu'en 100 minutes, Huston marquait à tout jamais l'histoire du film noir (et c'était son premier film)
Policier / Suspense - 1941 - Etats-Unis d'Amérique - 96 MIN - Tous publics
Spade et Archer tiennent une agence de détectives privés. Lorsque Brigid O'Shaughnessy les charge de filer un certain Thursby, ils mettent le doigt dans un engrenage meurtrier. Pour commencer, Archer est assassiné au cours d'une filature. Une statuette représentant un faucon semble être la clé de l'affaire...

Réalisé par

7.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

C’est en 1930 que le romancier américain Dashiell Hammett publie Le Faucon de Malte. C’est dix ans plus tard que le scénariste américain John Huston en fait l’objet de son premier film comme réalisateur, Le Faucon maltais, à travers une adaptation des plus fidèles. Soit une décennie entre le livre et le film, mais à chaque fois une petite déflagration dans les milieux concernés tant il s’agit de bousculer les codes en vigueur dans la série noire qu’elle soit écrite ou filmée.

Nous sommes à San Francisco. Une femme arrive dans le bureau des détectives Sam Spade et Miles Archer. Elle souhaite qu’on retrouve sa sœur qui, selon elle, aurait fugué en compagnie d’un homme. Ce dernier, tout comme le détective Archer, est rapidement retrouvé mort. En réalité, ces meurtres tournent autour d’une mystérieuse statuette d’un faucon recherché par une bande de dangereux aventuriers…

Il s’agit en fait de la troisième adaptation au cinéma du roman originel, le producteur Jack Warner ayant lancé un défi à John Huston, jusque là scénariste : « Si tu es capable de tirer un bon scénario du roman Le Faucon de Malte  de Hammett, la réalisation du film t’en sera confiée. » lui dit-il un jour. Inutile de préciser que Huston tout à son désir de devenir cinéaste relève le défi sans tarder. Ainsi naquit le chef d’œuvre que vous allez voir…

Le contexte

Humphrey Bogart

A l'instar de la statuette du faucon maltais, les documents secrets que tout le monde recherche dans le film d'Hitchcock ne sont qu'un prétexte pour légitimer les multiples rebondissements de l'action, le fameux "Mac Guffin" cher au réalisateur britannique.

John Huston

Cinq ans avant Huston , William Dieterle avait réalisé une autre adaptation du roman de Dashiell Hammet, tout comme Roy Del Ruth en 1931

BAS LES MASQUES

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS