Bande Annonce de LE GANGDécouvrez la bande Annonce de LE GANG sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/804/fond/804_w_500.jpg
Jacques Deray
Alain DelonAdalberto Maria MerliGiampiero AlbertiniLaura BettiMaurice BarrierNicole CalfanRaymond BussièresRoland BertinAndré FalconHenri AttalMarc EyraudRobert Dalban

LE GANG

100 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jacques Deray.

Casting : Alain Delon, Adalberto Maria Merli, Giampiero Albertini, Laura Betti, Maurice Barrier, Nicole Calfan, Raymond Bussières, Roland Bertin, André Falcon, Henri Attal, Marc Eyraud. Robert Dalban

Synopsis : Dans l’immédiate après guerre, Robert le Dingue et ses quatre complices enchainent les hold up. Ils dévalisent sans jamais tuer et multiplient les provocations vis-à-vis de la police.... Ils se croient invulnérables. Leurs coups deviennent de plus en plus audacieux tandis que les risques s’accroissent.

Scénario : Alphonse Boudard, Jean Claude Carrière.
Musique : Carlo Rustichelli.
Pays : France | Italie
Tags : Policier / Suspense, Films de gangsters, Comédie, La guerre est finie, Escrocs et monte en l’air, Le monde du crime, Portraits de groupe français, Haut les mains !.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Le Gang sort le 19 janvier 1977 à Paris. Après notamment Borsalino et La Piscine, le film marque la septième collaboration entre son réalisateur Jacques Deray et sa vedette, Alain Delon. Le Gang s’inspire – très, très librement - d’une histoire vraie, celle de Pierre Loutrel, dit Pierrot la valise, dit Pierrot la voiture, dit surtout Pierrot le Fou, et de son fameux "gang des tractions-avant". Dans l’immédiate après guerre, profitant disons du flottement de l’époque, Pierrot le fou ses complice, Riton le Tatoué, Marcel Le Gitan, Raymond Naudy et le gros Jo (entre autres figures), pillent tout ce qui peut être dévalisable. La carrière de Loutrel s’arrête net au mois  novembre 1946, à l’occasion de l’attaque ratée d’une bijouterie de la rue Boissière, à cause soit (on ne sait pas très bien !) d’une balle perdue tirée par son complice Jo Attia, soit à cause d’un geste raté de Loutrel quand il glisse son pistolet dans son pantalon. Le coup part, et Loutrel en meurt quelques jours plus tard.

Le Gang prolonge en fait un autre film Deray/Delon sorti quelques mois plus tôt, en 1975 : Flic Story était l’adaptation d’un best-seller écrit par Roger Borniche, un ancien policier dont les souvenirs constituent un réservoir de polars. Jacques Deray lui avait adjoint un scénariste en la personne d’Alphonse Boudard. « Il était capable écrira Deray de faire parler aussi bien un flic qu’un truand ». Et en effet les deux hommes, Borniche et Boudard ont fréquenté à peu prés les mêmes endroits au même moment, les bars discrets, les prisons de Fresnes et de la Santé, à cette différence que l’un était au parloir et l’autre en cellule. Quand Deray organise pour la première fois une rencontre entre les deux, celle-ci tourne à la réunion d’anciens combattants.

Le Gang reforme ainsi le duo Borniche / Boudard qui avec Jean-Claude Carrière devient trio. Comme avec Flic Story on y trouve encore Alain Delon, encore du grand banditisme, encore une histoire située dans un passé proche, mais cette fois et de façon délibérée, avec davantage de fantaisie et de légèreté.

Après Flic Story, Le Gang parle de nouveau d’immédiate après guerre, de grand banditisme. Sauf que cette fois Delon ne fait plus le policier mais le truand. Sauf que l’humeur n’est plus sombre comme dans Flic Story mais davantage à la détente. « Je souhaitais pour ce film, écrira son réalisateur Jacques Deray, rompre avec le policier traditionnel, et le traiter avec plus de liberté et moins de rigueur. » Ce qui le conduit par exemple à transformer le nom du personnage principal, qui devient Robert le Dingue au lieu de Pierrot le Fou.

Juste après la sortie de Flic Story en 1975, Alain Delon annonce qu’il abandonne le cinéma. Et pour infirmer immédiatement ses propos, il se met à enchaîner une succession de films, Comme un Boomerang de José Giovanni, Monsieur Klein de Joseph Losey et donc Le Gang… La volonté de légèreté affichée par le film se heurte néanmoins à l’ampleur du projet. Reconstitution et costumes d’époques obligent, Le Gang se transforme en grosse machine qui, de façon inévitable, véhicule ses tensions. Alain Delon entend ainsi singulariser son personnage et jouer avec les cheveux frisés. Il explique que le film respecte parfaitement les règles du genre  mais qu’en retour, il n’est pas nécessaire de respecter la mythologie de la vedette. La production est furieuse, mais Delon tient bon.

Le tournage du Gang se révèle donc lourd. Il se déroule à Paris, sur les toits de la gare de l’Est, dans la forêt de Fontainebleau, sur les plateaux de Boulogne mais aussi ceux de Rome car le film est une coproduction avec l’Italie. Ce qui explique la présence de plusieurs comédiens italiens au générique, dont l’égérie de Pier Paolo Pasolini, Laura Betti. Parmi la distribution, un peu âgé, vous l’avez peut être reconnu dans le rôle de Cornélius, Raymond Bussières, Bubu, le copain de Manda dans Casque d’Or de Becker. "Un comédien d’une autre époque" remarque Jacques Deray car Bubu traîne dans ses répliques de telle sorte à pouvoir apparaître plus longtemps à l’écran.

La comédienne Nicole Calfan a évoqué de son côté un tournage particulièrement harmonieux. Alain Delon par exemple se mettant dos à la caméra et lui disant : "La scène est à toi. Joue là comme tu sens." Alain Delon se faisant apporter tous les jours son panier repas par Mireille Darc qui lui installe aussi un parasol pour qu’il puisse déjeuner à l’ombre. Alain Delon organisant enfin pour toute l’équipe, acteurs, techniciens, machinistes, une réception dans sa propriété de Douchy. "Un seigneur !" conclut Nicole Calfan.

Un seigneur mais aussi un comédien. Bien qu’on le connaisse, Delon surprend tout le monde dans certaines scènes, par exemple celle ou il menace les policiers dans le commissariat, ou il est particulièrement inquiétant. Ce qui fait dire à Jacques Deray en parlant de son ami : "Je garde en sa présence, une angoisse une inquiétude, et je me pose souvent des questions sur cette amitié mystérieuse qui nous lie."

A voir également
Affiche du film FLIC STORY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film POUR LA PEAU D UN FLIC

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BORSALINO & CO.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PARKER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés