LE GENDARME ET LES EXTRATERRESTRES

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Comédie - 1979 - France - 87 MIN - VF - Tous publics

C’est le Maréchal des Logis Beaupied qui, le premier, a vu leur soucoupe volante. Ses collègues de la gendarmerie de Saint-Tropez n’y croient guère, le Maréchal des Logis-chef Cruchot, le premier. Et pourtant, lui aussi va voir la soucoupe ! Très vite, donc, l’habituelle quiétude tropézienne va être bouleversée par l’arrivée d’extraterrestres. Non seulement ils sont...

Réalisé par

4.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Cinquième et avant-dernier film de la célèbre saga, le Gendarme et les extraterrestres est sorti à Paris en janvier 1979, en même temps que Superman, la superproduction américaine de science-fiction menée par Christopher Reeve qui, dès la première semaine d’exploitation, dut s’incliner et céder la première place du box-office au Maréchal des Logis-chef Cruchot et à ses hommes.

Cette fois, la quiétude des Tropéziens et de leur fameuse brigade de gendarmerie est bouleversée par l’arrivée d’extraterrestres. Non seulement ils sont indestructibles, mais, en plus, ils peuvent prendre une apparence humaine, à ceci près qu’ils sonnent creux quand on leur tape dessus ! Parmi eux – ayez l’œil –, dans le très court rôle du messager, un inconnu de 21 ans, nommé... Lambert Wilson !  

Voulu par Louis de Funès, que l’on venait de voir successivement dans les Aventures de Rabbi Jacob, l’Aile ou la Cuisse et la Zizanie, ce nouveau Gendarme va, non seulement, battre Superman mais, aussi, établir le record d’entrées en France pour l’année 79, avec plus de six millions de spectateurs.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Ca ne se passe pas à Saint-Tropez mais à Washington et les extraterrestres sont, ici, porteurs d’un message de paix...

Jean Girault

Autre comédie de science-fiction, mettant en scène un chat extraterrestre capable de parler aux humains...

LE GRAND RESTAURANT (1966)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS