Bande Annonce de LE GOUFFRE AUX CHIMÈRESDécouvrez la bande Annonce de LE GOUFFRE AUX CHIMÈRES sur FilmoTVhttp://
Billy Wilder
Edith EvansonFrances DominguezFrank CadyHarry HarveyJan SterlingJohn BerkesKirk DouglasLewis MartinPorter HallRay TealRichard BenedictRobert Arthur

LE GOUFFRE AUX CHIMÈRES

107 mn

Note de SensCritique :

7.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Billy Wilder.

Casting : Edith Evanson, Frances Dominguez, Frank Cady, Harry Harvey, Jan Sterling, John Berkes, Kirk Douglas, Lewis Martin, Porter Hall, Ray Teal, Richard Benedict. Robert Arthur

Synopsis : Charles Tatum, journaliste sans scrupules, doit quitter New York pour le Nouveau-Mexique. Il est témoin d'un accident lors d'un reportage et sent qu'il tient là un scoop. Aveuglé par sa soif de réussite et voulant garder l'exclusivité, il va jusqu'à demander aux secouristes de ralentir leurs travaux...

Scénario : Billy Wilder, Lesser Samuels, Walter Newman.
Musique : Hugo Friedhofer.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Policier / Suspense.

Film pas encore disponible

Le Gouffre aux chimères est le portrait d’un homme méprisable, cynique et lâche, journaliste de son état qui, l’occasion se présentant, met en scène la mort d’un homme, coincé dans l’anfractuosité d’un rocher pour doper les ventes de sa gazette. Mais le titre original de cette tragédie est Le Grand Carnaval. Car peu à peu c’est toute une population qui semble se repaître de ce sordide fait-divers.

Billy Wilder, qui est sans conteste l’un des plus grands cinéastes de l’Histoire, a sans cesse oscillé, brossant une galerie sans pareille de personnages peu ragoutants, entre l’ironie et le dégout. C’est naturellement qu’il cloue au pilori les médias, qu’il achèvera dans un ricanement 23 ans plus tard avec Spéciale Première. Et pourtant, nous ne sommes qu’en 1951, et le pire reste à venir. Le Mad City de Costa-Gavras l’attestera avec fracas.

Mais le film ne fait pas semblant de croire que les médias soient une pustule isolée au sein d’une société saine. Les curieux, et même les proches de l’homme emmuré ne valent au fond pas mieux que notre plumitif primitif. N’oublions pas que le film est contemporain de la fameuse Chasse aux sorcières visant à mettre au ban de la société une part d’elle-même.

Moraliste impitoyable, mais que néanmoins l’on ne peut pas accuser de ne porter la moindre empathie à ses personnages, Billy Wilder n’a eu de cesse de dénoncer l’ambition dévoyée, celle qui se satisfait d’une extrême sécheresse du cœur. Et de fait, c’est bien l’appât du gain, le désir de se valoriser auprès de supérieurs, la recherche d’une place enviable au sein d’une société qui n’a pas l’air de vouloir faire de cadeaux qui motivent les personnages de Wilder. Dans le film qui précède directement Le Gouffre aux chimères dans la filmo du cinéaste, le superbe Sunset Boulevard, a-t-on réellement davantage de commisération pour le jeune scénariste aux dents longues que pour la star déchue qui sombre dans la folie ? Certainement pas. Pour Wilder, il est clair que le monde est fou et qu’il convient d’en rire plutôt que de s’en offusquer. A moins bien sûr que le rire soit la façon la plus élégante de montrer son désarroi.

Mais ce regard que porte Wilder sur le monde est peut-être ici un peu différent de ce qu’il est d’ordinaire. Il est probable que le film est l’un de ceux où le cinéaste s’est impliqué sans mesurer son engagement. C’est le premier qu’il écrit sans son vieux complice, Charles Brackett, qui peut-être apportait un soupçon d’humanisme et tempérait la dureté du trait. Mais Le Gouffre aux chimères a beau être tiré d’un fait divers, il a beau peindre les participants à ce grand carnaval sous un jour naturaliste, le film semble échapper, notamment quand le personnage du journaliste prend de l’ampleur, à sa couleur originelle pour prendre des teintes plus baroques, presque shakespeariennes.  Flotte sur le film malgré tout comme un parfum d’exemplarité. La fin du journaliste, comme celle du scénariste de Sunset boulevard, n’est-il pas comme une condamnation, comme le prurit d’un moralisme exacerbé ? Les spectateurs de 1951 ne se sont en tous cas pas sentis à l’aise : ils ont largement boudé le film. Que l’on nous permette de penser qu’ils ont eu tort : Le Gouffre aux chimères est un pur joyau.

Un joyau qui bénéficie, il est vrai, de la prestation hallucinée de Kirk Douglas. Le comédien avait à l’époque 35 ans. Sa carrière allait s’étaler sur 62 ans… Mais pour l’heure il était bel et bien l’un des plus grands de son temps, l’égal des Mitchum, Stewart ou Lancaster. Il avait crevé l’écran dès son deuxième opus, Pendez-les haut et court, de Jacques Tourneur, un classique du film noir, puis avait confirmé son aura dans Chaines conjugales de Joseph Mankiewicz et Le Champion de Mark Robson. L’échec du film de Billy Wilder n’allait pas freiner durablement son ascension. Heureusement ajouterons-nous, tant son engagement à libérer un cinéma américain encore entravé à l’aube des années 60, permettant à Dalton Trumbo, l’un des 10 d’Hollywood, à signer le scénario de Spartacus, offrant à Kubrick de réaliser un film antimilitariste, Les Sentiers de la gloire, nous a durablement fait du bien.

 

Scoop toujours, ou comment la mort se transforme en spectacle!

Tout d'abord, il est utile de préciser que, pour moi, le génial Wilder n'était qu'exclusivement le roi de la comédie! Grave erreur cher Kowal! En voilà là une belle preuve avec ce gouffre aux chimères! Point de rires ici, mais un cynisme qui donne à réfléchir! Partant ...

Lire la suite
8
Kowalski

Scoop toujours !

Chuck Tatum est un journaliste aux dents longues et à la personnalité bien affirmée. Après s'être fait virer de journaux importants pour toutes les raisons du monde (alcool, femme, déontologie...) il se retrouve en panne à Albuquerque et utilise sa gouaille ravageuse pour ...

Lire la suite
8
Torpenn

Le cirque médiatique ou la mise à mort de la déontologie

Pour une raison ou pour une autre, aujourd'hui, lorsque l'on évoque le nom de Billy Wilder, c'est surtout pour mettre en avant ses comédies des années 50-60. Mais rarement pour parler de ses autres films, un peu plus sombres. C'est ainsi, la postérité a retenu de lui son aspect ...

Lire la suite
8
Kalopani
 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Kirk Douglas
  • Pas si éloigné
    Parce que les journalistes y sont également montrés comme des êtres sans scrupules, prêts à tout pour un scoop. Billy Wilder en réalisera un remake en 1974.
  • Egalement realisé par
    Billy Wilder
  • Dans le même genre
    L'histoire vraie des journalistes qui ont révélé le scandale du Watergate : le film célèbre la justice et la liberté d'expression, soit tout le contraire du "Gouffre aux chimères".
A voir également
Affiche du film LA GUERRE DES MONDES
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film L arrangement

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SEPT ANS DE RÉFLEXION
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film FIRST MAN

à partir de

4.99
 
Affiche du film CAPHARNAUM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALAD 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GIRL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE JEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés