Bande Annonce de LE GOUROUDécouvrez la bande Annonce de LE GOUROU sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/13930/fond/13930_w_500.jpg
James Ivory
Barry FosterMadhur JaffreyMichael YorkRita TushinghamUtpal DuttAparna SenSaeed JaffreyZorah Seghal

LE GOUROU

107 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : James Ivory.

Casting : Barry Foster, Madhur Jaffrey, Michael York, Rita Tushingham, Utpal Dutt, Aparna Sen, Saeed Jaffrey. Zorah Seghal

Synopsis : Dans les années 1960, la star adulée du rock britannique, Tom Pickle, se rend en Inde pour y apprendre le sitar auprès du maître Ustad Zafar Khan. Jenny, une jeune anglaise, veut elle aussi devenir disciple du gourou. Mais ce dernier est très choqué par le manque de manières et de déférence des occidentaux…

Scénario : James Ivory, Ruth Prawer Jhabvala.
Pays : Inde|Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédie, Groupe de musique, Musique, Voyage, Rock, PLUS DE RIRE, Drame.

Inclus danspassillimite
voir ce film

James Ivory, né à Berkeley, Californie, le 7 juin 1928, est sorti diplômé de l’école de cinéma et de télévision USC de Los Angeles en 1957. Sa passion pour l’Inde lui est venue de la vision du Fleuve de Jean Renoir, des films de Satyajit Ray et de sa découverte des miniatures indiennes dont il a fait le sujet de son deuxième court métrage documentaire, en 1959, The Sword and the Flute. C’est à cette occasion que James Ivory rencontre celui qui allait devenir son producteur et son compagnon, Ismail Merchant, né en 1936 à Bombay. Ensemble, en 1961, ils créent la compagnie de production Merchant-Ivory.

Leur premier long métrage, The Householder, raconte l’histoire d’un jeune couple indien, il est adapté par Ruth Prawer Jhabvala de son propre roman ; tourné en Inde en 1963, avec, à la lumière, Subrata Mitra, le chef opérateur de Satiajit Ray, et au montage, bien que non crédité, l’aide de ce dernier. Le film est acheté par la Columbia, ce qui permet à James Ivory, deux ans plus tard, de signer avec la même équipe, Shakespeare Wallah, sur une troupe d’acteurs anglais en tournée en Inde. A cette époque, toutes les grandes compagnies américaines disposent en Inde de millions de roupies qu’elles ne peuvent sortir du pays, la Twentieth Century Fox produit ainsi The Guru, troisième long métrage de James Ivory.

Le scénario est librement inspiré du voyage en Inde des Beatles et particulièrement de la fascination de George Harrison pour le sitar, qu’il apprit sous la direction de Ravi Shankar. Dans The Guru, une star britannique de la pop, Tom Pickle, alias Michael York, s’installe à Bombay dans la maison du maître Ustad Zafar Khan interprété par Utpal Dutt, il est bientôt rejoint par Jenny (Rita Tushingham) , une compatriote venue chercher un sens à sa vie. Les différences de culture et de comportement ont tôt fait d’agacer le gourou, qui emmène pourtant ses deux disciples en voyage à Bénarès… Dépaysement garanti dans ce film aux images splendides, qui raconte un pays à travers le regard d’Occidentaux et aussi, surtout, toute une époque, celle, bigarrée et libertaire, des années 1960.

Les trois films indiens réalisés à ses débuts par James Ivory, auxquels il faut ajouter Bombay Talkie en 1970,  ne sont pas sortis en France dès leur réalisation, il a fallu attendre la présentation de Savages dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 1973, pour que The Guru accède aux écrans hexagonaux l’année suivante. Cependant, ces œuvres ont assis la réputation de celui qui devait, dès la fin des années 1970 jusqu’au début des années 1990, devenir le chantre du film somptueux en costumes.

Ceux-ci sont adaptés de Henry James (Les Européens, Les Bostoniennes), Jean Rys (Quartet), E.M. Forster (Chambre avec vue, Maurice, Retour à Howard's End) et Kazuo Ishiguro (Les Vestiges du jour). Et ils bénéficient de castings étincelants, de Lee Remick, Vanessa Redgrave et Christopher Reeves à Anthony Hopkins et Emma Thompson, en passant par des débutants qui n’allaient pas le rester longtemps : Helena Bonham Carter, Daniel Day Lewis et Hugh Grant.

D’aucuns ont reproché à ces films un certain clacissisme, voire un académisme, mais pour la plupart d’entre eux, ils sont aussi emprunts de fougue et de souffle. La fin du millénaire et les années 2000 de James Ivory sont émaillés de réussites moins notables et entachés par la mort de Ismail Merchant, en 2005, à l’âge de soixante huit ans. Mais en 2018, Ivory est revenu sur le devant de la scène, comme scénariste, cette fois, puisqu’il signa l’adaptation de Call me by your name, réalisé par Luca Guadagnino, qui lui valut rien moins qu’un BAFTA et un Oscar !

 
le contexte
A voir également
Affiche du film PETITES CONFIDENCES (À MA PSY)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film A BORD DU DARJEELING LIMITED
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES VOYAGES DE GULLIVER
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film INDIAN PALACE
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film PREMIÈRE ANNÉE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SHEHERAZADE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MA FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLOOD SIMPLE (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLACKKKLANSMAN - J AI INFILTRÉ LE KU KLUX KLAN

à partir de

4.99