LE GRAND SILENCE

Bientôt disponible
Parce que le réalisateur a vécu plusieurs mois en silence au milieu des chartreux pour enregistrer 120 heures de film
Documentaire - 2006 - Allemagne|France|Suisse - 165 MIN - Tous publics

Derrière les hauts murs de la Grande Chartreuse, située près de Grenoble, Philip Gröning a passé six mois, caméra au poing et micro ouvert. De ces 120 heures de rushes, il a tiré une méditation silencieuse sur la vie monacale. Sans musique, si ce n’est les chants du monastère, sans interviewes et sans commentaires, ses images évoquent les changements de temps et de saison, les...

1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Né à Cologne aux alentours de 1030, celui qui deviendra Saint Bruno décida de fuir le monde et les honneurs. C’est ainsi qu’au printemps 1084 il se retirera dans les Alpes grenobloises, au cœur du massif de la Chartreuse qui allait donner son nom à l’ordre qu’il y fonda et au monastère qu’il y bâtit. Une liqueur – verte ou jaune mais, à boire avec modération ! – apparut plus tard pour subvenir aux besoins de la confrérie, depuis 1764.

C’est là que le cinéaste allemand Philip Gröning tourna le Grand silence, son premier long métrage documentaire, après cinq longs métrages de fiction, peu vus hors d’Allemagne. Né à Düsseldorf en 1959, Philip Gröning étudia la médecine et la psychologie avant d’intégrer l’école de cinéma de Munich et de devenir assistant, dès le début des années 1980, et réalisateur en 1988. Quatre ans plus tôt, il avait adressé aux moines de la Grande Chartreuse une lettre exposant son projet de documentaire. Prenant le temps de la réflexion, ceux-ci donnèrent leur accord...15 ans plus tard ! Pour la première fois, une caméra allait surprendre leur quotidien.

Dès septembre 2005, et parallèlement à une exploitation commerciale internationale, le Grand silence fut sélectionné par de nombreux festivals et obtint notamment le Prix du Meilleur documentaire aux European Films Awards et le Prix Spécial du Jury du Festival de Sundance 2006.

 

Réalisé par

6.9 / 10
Le contexte

Sur le mode de la fiction et dans un monastère de l’Atlas algérien, la vie quotidienne de moines trappistes, vivant, eux, au contact des habitants du village voisin.

Philip Gröning

Ce documentaire nous fait découvrir, pendant un an, le quotidien des soeurs Carmélites de Notting Hill à Londres.

-