LE HASARD ET LA VIOLENCE

Bientôt disponible
Parce que le film fut considéré en son temps comme un échec commercial, même avec Montand!
Drame - 1974 - France|Italie - 80 MIN - Tous publics
Laurent Berman, un criminologue, se trouve dans une ville du littoral méditerranéen afin de terminer un essai sur le hasard et la violence, lorsqu'il est agressé dans les toilettes d'un restaurant. Le médecin de l'hôtel lui envoie sa suppléante, Constance Weber. Laurent s'éprend de la jeune femme...
5.2 / 10
5.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Yves Montand en intellectuel c’est ainsi que le voit Philippe Labro dans Le hasard et la violence sorti en 1974. Un criminologue même, un type frappé par la malédiction du livre qu’il a écrit et livre s’intitule comme le film, comme c’est étrange.

Le hasard c’est aussi la rencontre avec l’américaine Katherine Ross, la violence sourd du film, dans les mauvaises rencontres et les tensions entre les personnages.

Dans des décors de station balnéaire méridionale, déserte parce que c’est l’hiver, Labro filme un bien curieux thriller psychologique, une histoire d’amour maladive, un film de genre sans qu’on sache bien trop lequel.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver UN PAPILLON SUR L'ÉPAULE DE JACQUES DERAY (1978) (Un faux thriller, un film étrange, construit sur la paranoïa et l'irrationnel. Lino Ventura y est victime à l'étranger (à Barcelone) d'une machination incompréhensible avec séquestration et persécution. Le film était délibérément écrit pour égarer le spectateur et Ventura l'avait tourné à l'aveugle.) ou encore LE PASSAGER DE LA PLUIE DE RENÉ CLÉMENT (1970) (Un autre film se déroulant dans le sud en plein hiver. Dans la solitude de sa jolie maison Marlène Jobert se faisait violer et était traquée par un étrange étranger. Le film, en outre, bénéficiait de la présence d'une star américaine : Charles Bronson.).

Réalisé par