LE HUSSARD DU HARD : DOMINIQUE AVELINE

Bientôt disponible
Parce que l'homme fut un de ces fameux tontons tringleurs
2015 - 5 MIN - Tous publics

Une tête de voleur de poules, un corps d'athlète, une santé à satisfaire un harem à lui tout seul et un cœur gros comme ça. Difficile de résumer en quelques mots le lascar dont je vous parle : Dominique Aveline, un des fameux "Tontons tringleurs". Avec sa tronche en biais reconnaissable entre toutes, il a marqué les grands films pornos des années 70/80. Sa filmo ferait pâlir d'envie les hardeurs d'aujourd'hui. Sur un plateau, tout le monde l'adorait. Pourtant, les filles qui le voyaient pour la première fois appréhendaient de faire du hard avec ce mec au faciès de corsaire. Prévenant, attentif à ses partenaires, élégant et performant, il les faisait vite changer d'avis.  Après, elles ne voulaient plus tourner qu'avec lui. Les deux films que nous vous proposons pour illustrer ce festival sont tous les deux de Michel Baudricourt et Dominique Aveline, le hussard du hard, s'y illustre dans chacun. Dans Tous les trous sont permis, il incarne un voyou, homme de main d'une mère maquerelle, rôle dans lequel il excellait. Il en profite pour nous montrer qu'il est capable de dégainer aussi vite son flingue que son sexe.  Dans Chattes frémissantes, Aveline, après un traumatisme crânien, se transforme en Supersex, un super héros capable de se téléporter à volonté pour satisfaire de belle manière toutes les femmes qui se masturbent dans les environs.

Pas encore disponible
Le contexte

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS