LE HUSSARD SUR LE TOIT

À partir de 2.99 €
Politique / Histoire - 1995 - France - 124 MIN - VF - HD - Tous publics

Juillet 1832. Angelo Pardi, jeune aristocrate italien et colonel des hussards, est obligé de quitter le Piémont, après y avoir tué en duel un officier autrichien. Sa fuite le mène alors en Provence, totalement dévastée par une épidémie de choléra. Accusé à tort d’empoisonner les fontaines, il est contraint de se cacher. Réfugié sur les toits de Manosque, il y fera bientôt la connaissance de la belle Pauline de Théus...

Réalisé par

6.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

En septembre 1995, cinq ans après l’énorme succès de Cyrano de Bergerac, avec Gérard Depardieu, Jean-Paul Rappeneau est à nouveau sous le feu des projecteurs avec ce qui est attendu comme l’événement cinématographique de la rentrée, le plus gros budget du cinéma français de l’époque (176 millions de francs) : l’adaptation du roman que Jean Giono avait fait paraître en 1951 : le Hussard sur le toit.

Nous sommes en juillet 1832, au moment où Angelo Pardi, jeune aristocrate italien et colonel des hussards, est obligé de quitter le Piémont après y avoir tué en duel un officier autrichien. Sa fuite le mène alors en Provence, dévastée par une épidémie de choléra et où un malentendu l’oblige à se cacher sur les toits de Manosque où, bientôt, il fera la connaissance de la belle Pauline de Théus.

Face à Olivier Martinez – récemment césarisé pour Un, deux, trois, soleil de Bertrand Blier –, c’est Juliette Binoche – également récemment césarisée pour Trois couleurs de Krzysztof Kieslowski – qui incarne la belle et courageuse Pauline. Autour d’eux, la distribution est brillante. Vous y reconnaîtrez notamment : François Cluzet, Pierre Arditi, Jean Yanne, Yolande Moreau, ainsi qu’Isabelle Carré, dans l’un de ses premiers rôles au cinéma, et même Gérard Depardieu, en bref commissaire de police ; sans oublier la voix de Jacques Weber, le narrateur. Six mois après sa sortie, le Hussard sur le toit vaudra à Thierry Arbogast, son directeur de la photographie, le premier César de sa carrière. C’est bien sûr la version restaurée, présentée à Cannes Classics en mai 2018, que FilmoTV vous propose.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Olivier Martinez

Comme le Hussard sur le toit, c’est notamment à Manosque que fut tourné Regain, autre adaptation cinématographique d’un roman de Giono.

Jean-Paul Rappeneau

Capes, épées, amour et trahison, Fanfan est le grand frère d’Angelo le hussard.

INFIDÈLE (2002)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS