LE JUSTICIER AVEUGLE

Bientôt disponible
Parce que c'est a priori - et à ce jour - le seul western avec Ringo Starr
Guerre / Western - 1971 - Etats-Unis | Italie - 97 MIN - Tous publics

Blindman n’est pas content : ses associés l’ont trahi, en détournant à leur profit 50 femmes qu’ils devaient convoyer au Texas pour les livrer à des mineurs  en mal d’épouses. Avant de leur régler leur compte, il apprend que les femmes ont été vendues à Domingo, un bandit mexicain. Blindman et son cheval supra intelligent se rendent chez Domingo, qui a l’intention de se...

Réalisé par

5.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gérard Delorme
Gérard Delorme
CHRONIQUEUR

Avec sa mise en scène baroque, sa violence délirante et son lot de situations surréalistes, Blindman est l’un des westerns les plus bizarres de l’histoire du cinéma. Inspiré de la série de films japonais Zatoichi, il met en scène un anti-héros aveugle bien décidé à récupérer les 50 femmes qu’un bandit mexicain lui a subtilisées. A l’origine, il devait convoyer ces femmes au Texas afin de les livrer à des mineurs qui les ont achetées par correspondance dans le but de les épouser.
Réalisé en 1971, à l’époque où le westen spaghetti commence à décliner, Blindman est à la fois un sommet et un chant du cygne. Il contient tous les excès du genre poussés à un degré encore jamais vu et donne lieu à quelques scènes inoubliables, comme la stupéfiante cérémonie funéraire en l’honneur du frère du méchant, joué par Ringo Starr qui s’est presque pris pour la star du film. Son enterrement se déroule dans une ambiance de fin du monde avec des rites incroyablement étranges et la ville repeinte en noir, qui préfigure l’Homme des Hautes plaines de Clint Eastwood.
Le film est un cas assez unique d’inspiration et de créativité en roue libre, et on le revoit aujourd’hui avec effarement, et la conviction qu’il serait impossible à réaliser aujourd’hui.

Le contexte

Ringo Starr

Ferdinando Baldi

CAVEMAN

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS