Bande Annonce de LE LIMIERDécouvrez la bande Annonce de LE LIMIER sur FilmoTVhttp://
Joseph L Mankiewicz
Laurence OlivierMichael CaineAlec CawthorneEve ChanningJohn MatthewsTeddy Martin

LE LIMIER

133 mn

Note de SensCritique :

8.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Joseph L Mankiewicz.

Casting : Laurence Olivier, Michael Caine, Alec Cawthorne, Eve Channing, John Matthews. Teddy Martin

Synopsis : Andrew Wyke, auteur de romans policiers psychologiques à succès, invite chez lui l'amant de son épouse, Milo Tindle. Il lui propose de faire main basse sur les bijoux de sa femme. Une fois riche, Tindle pourra satisfaire tous les caprices de sa maîtresse. Quant à Wyke, il touchera l'argent de l'assurance...

Scénario : Anthony Shaffer.
Musique : John Addison.
Pays : Royaume-Uni
Tags : Policier / Suspense, SensCritique - Best of films anglais, SensCritique - Best of twists finaux, SensCritique - Best of films en huis clos, SensCritique - Best of binômes du cinéma, SensCritique - Best of dialogues, SensCritique - Les plus grands face-à-face, SensCritique - Best of suspens au cinéma, SensCritique - Best of films sur l'infidélité, SensCritique - Les meilleurs thrillers, SensCritique - Best of films à la campagne, Avec un twist, Déguisement, Duel, Maison, Suspens en huis clos, 1 acteurs, plusieurs rôles, Michael Caine.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Première pièce écrite (en 1970) par le dramaturge anglais Anthony Shaffer, le Limier fut le dernier film mis en scène par Joseph L. Mankiewicz (63 ans), vétéran d’Hollywood usé et désabusé, auteur de nombreux classiques, tels : l’Aventure de Madame Muir, Eve, l’Affaire Ciceron ou encore la Comtesse aux pieds nus. "Il pensait que notre époque ne convenait plus à un metteur en scène comme lui", devait déclarer le décorateur du Limier : Ken Adam.

Comme la pièce, le film que vous allez voir oppose en un huis-clos étouffant, tout en trompe-l’œil et en chausse-trappe, un richissime auteur de romans policiers (Laurence Olivier) à l’amant de sa femme (Michael Caine), patron parvenu de salons de coiffure londoniens. Désireux de se débarrasser de son épouse, le mari trompé a invité son rival dans sa luxueuse propriété afin d’y simuler un cambriolage, dont le substantiel butin permettrait à l’amant de subvenir au luxueux train de vie de sa maîtresse, que le compréhensif époux serait ravi de lui abandonner.

Impossible de vous en dire davantage, si ce n’est que c’est Laurence Olivier qui fut engagé le premier et qui fit savoir qu’il souhaiterait avoir pour partenaire, soit Alan Bates, soit Albert Finney, soit Michael Caine. Libre, contrairement aux deux autres, c’est donc Michael Caine qui hérita du rôle. Pour ce qui est des autres interprètes, nous en reparlerons plus tard...    

Créé à Broadway en novembre 1970 par Anthony Quayle et Keith Baxter, Le Limier remporta un imposant succès et fut très vite repris sur les scènes du monde entier. Rebaptisé à Paris Jeu, set et match, c’est Pierre Fresnay et Henri Garcin qui en donnèrent une soixantaine de représentations, sans soulever l’enthousiasme, ni du public, ni de la critique ! C’est Anthony Shaffer, à l’époque déjà scénariste du Frenzy d’Alfred Hitchcock, qui adapta sa propre pièce à l’écran. Comme au théâtre, où les noms de trois comédiens fictifs avaient été ajoutés sur les affiches afin de détourner l’attention du spectateur, il inventa, pour la version cinématographique, les noms d’Alec Cawthorne, John Matthews, Teddy Martin et Eve Channing, évident clin d’œil aux deux héroïnes de Eve, le film de Mankiewicz : Eve Harrigton (le personnage d’Anne Baxter) et Margo Channing (celui de Bette Davis) !

Curieusement, avant le Limier, Laurence Olivier (65 ans) et Michael Caine (39 ans) ne se connaissaient pas. Ils avaient bien, trois ans auparavant, participé, l’un et l’autre, à la Bataille d’Angleterre, le film de Guy Hamilton, mais ils ne s’y étaient jamais côtoyés. Choisi par Olivier – l’unique comédien devenu "Lord" par le bon vouloir de la Reine Elizabeth – Michael Caine était très angoissé à la façon de dire bonjour à son aîné et futur partenaire. Devait-il dire "My Lord" ou bien "Sir " ? Il n’en avait aucune idée ! C’est alors qu’il reçut une lettre ainsi rédigée : "Cher Michael, Je suis si heureux de travailler avec vous. Une minute après que nous nous rencontrerons, je devrais vous appeler Michael et vous m’appellerez Larry." Le problème était résolu !

Un point qui, en revanche, ne fut pas résolu aussi facilement, était lié à la mémoire défaillante de Laurence Olivier. Etonnement, celui qui avait appris par cœur tout Shakespeare ne parvenait pas à mémoriser, le temps d’une scène, les quelques lignes de son dialogue ! Les premiers jours furent difficiles. En fait, à cette époque, il venait d’être évincé d’un projet théâtral qui lui tenait particulièrement à cœur et pour lequel il avait réuni une grande partie des fonds nécessaires. Pour tenter d’oublier l’affront qui venait de lui être fait et pour dormir le moins mal possible, il ingurgitait des pilules, dont les effets secondaires, de ses pertes de mémoire, étaient seuls la cause. Très vite, tout rentra dans l’ordre. En 2007, 35 ans après la sortie du film que vous venez de voir, Kenneth Branagh en réalisa un remake, ou plus exactement une nouvelle adaptation écrite par Harold Pinter soi-même, et dans laquelle le rôle de Michael Caine était repris par Jude Law et celui de Laurence Olivier, par Michael Caine !

A bloody English game.

Alors que se déroulait le rideau de fin devant mes yeux, et que je commençais à réfléchir au possible axe de critique que je comptais écrire, une petite voix s'est mise à parler dans ma tête, une petite voix bien sympa (apparemment elle habite pas très loin de chez moi, ...

Lire la suite
9
Wahrgh

Jeu est un autre

Difficile de s’attendre à une œuvre aussi profuse lorsqu’on en considère la teneur : un huis-clos, deux personnages, près de 2h20 de conversations : l’adaptation théâtrale est évidente, et répond au désir, après Cléopâtre, qu’à Mankiewicz de « tourner un film ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper

It was only a bloody game !

J'ai toujours eu un profond respect et une admiration sans limite pour les films qui arrivent à capter notre attention sans le moindre artifice, sans avoir besoin d'en faire des tonnes pour alimenter notre imaginaire et qui avec peu de moyens font preuve d'une aisance et d'une ...

Lire la suite
10
Gwimdor
 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Michael Caine
  • Pas si éloigné
    Cet audacieux remake prend des libertés avec le film original. Michael Caine remplace Laurence Olivier et Jude Law remplace... Michael Caine.
  • Egalement realisé par
    Joseph L Mankiewicz
  • Dans le même genre
    Parce qu'il a immédiatement rejoint "Le Limier", "Les Diaboliques" et "Psychose" dans la catégorie des films dont il ne faut absolument pas raconter la fin.
A voir également
Affiche du film LE QUATRIÈME PROTOCOLE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film UNE ANGLAISE ROMANTIQUE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CLÉOPÂTRE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film UN AIR DE FAMILLE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film GUEULE D ANGE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TAMARA VOL.2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UNE PRIÈRE AVANT L AUBE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PUR-SANG

à partir de

4.99
 
Affiche du film BUDAPEST

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTES AUX LIMITES DE LA FOLIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés