Le noir (te) vous va si bien

Bientôt disponible
Pour la nouvelle venue Sofiia Manousha, aussi belle que talentueuse.
Drame - 2012 - France - 100 MIN - Tous publics
Cobra est une jeune femme d'origine orientale qui vit avec sa famille en banlieue parisienne. Tiraillée entre le respect des traditions liées à ses racines et que lui impose son père, et puis son désir de liberté et d'affirmation de sa personnalité, elle tentera de vivre selon ses convictions. La tâche sera rude.

Réalisé par

4.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Nabil Massad
Nabil Massad
CHRONIQUEUR

Jacques Bral est un cinéaste rare. Dans ce sens où son film Le Noir te (vous) va si bien, tourné en 2012, est son huitième long métrage en tant que réalisateur, dans une carrière entamée en 1970. La notoriété, elle, viendra en 1980 grâce à Extérieur Nuit interprété par Christine Boisson, Gérard Lanvin et André Dussollier. Egalement auteur et producteur, Jacques Bral, outre ses propres oeuvres, a produit, en 1989, le dernier film du cinéaste américain Samuel Fuller, Street of no Return baptisé en français Sans espoir de retour.
Le scénario de Le Noir te (vous) va si bien s’intéresse à une famille orientale émigrée en Europe. Moncef, le père, porte en lui la souffrance du déracinement et le poids de l’ailleurs. Sauvegarder sa culture et vivre dans le respect des traditions est pour lui plus qu’une règle de vie. C’est une manière de rester fidèle à son passé, à ses origines et surtout à lui même. Chaque matin, Cobra, sa fille, quitte la maison familiale. Voilée. Mais chaque matin, elle se change dans un café, son refuge à elle avant de se rendre à son travail, la chevelure et l’esprit  libres. A la maison, Moncef est inquiet. Cobra est encore célibataire et il voudrait bien la marier au plus tôt. Dans l’entreprise où Cobra travaille, le jeune patron est tombé amoureux d’elle. Il est prêt à tout pour l’épouser. Mais Cobra, elle, veut choisir.
Le Noir te (vous) va si bien bénéficie de cette particularité qu’il est traité à l’orientale. Jacques Bral est né et a grandi jusqu’à l’âge de dix huit ans, en Iran, et cela se ressent clairement dans sa manière d’établir le rapport entre la vie et la mort, entre les deux cultures orientale et occidentale, et puis entre les hommes et les femmes. Un film à part donc, et aussi une ode à la femme, son identité, sa liberté.

 

Tags

Contexte

Dans cette oeuvre signée Gérard Blain, le couple d'amoureux issu de cultures différentes, connaîtra une issue dramatique à sa relation.

Jacques Bral

Ce film de Viviane Candas dont l'action se déroule dans la banlieue d'une grande ville, traite aussi de l'intégration et des difficultés qui en découlent.

PAR AMOUR

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité