Bande Annonce de Le paradisDécouvrez la bande Annonce de Le paradis sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6886/fond/6886_w_500.jpg
Alain Cavalier
Nine d'UrsoAlexandre BadaouiCorentin LunedicDjuna WidhoffMaia FontaineSuzanne AngevinThibault Duteil

Le paradis

68 mn

Note de SensCritique :

6.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Alain Cavalier.

Casting : Nine d'Urso, Alexandre Badaoui, Corentin Lunedic, Djuna Widhoff, Maia Fontaine, Suzanne Angevin. Thibault Duteil

Synopsis : A partie de la mort d'un petit paon dont il fabrique lui-même la sépulture au pied d'un arbre, Alain Cavalier interroge son rapport aux autres,  au monde, à la religion ou bien encore à l'enfance, sans remords ni regret, mais avec la malice et la pertinence d'un cinéase toujours aux aguets.

Scénario : Alain Cavalier.
Pays : France
Tags : Documentaire, de moins de 90 minutes, Poème.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Habituellement les dossiers de presse qui accompagnent la sortie des films en salles sont de volumineuses publications bourrées d’informations, d’entretiens et autres repères biographiques. Mais Alain Cavalier, "filmeur"  de son état pour reprendre le titre de l’un de ses précédents films, prend un malin plaisir à ne pas faire comme tout le monde.  Et pour présenter son film Le Paradis, le cinéaste a donc choisi une photo et une seule et signé un texte court qu’il est donc possible de citer dans son intégralité.

"Depuis l’enfance, j’ai eu la chance de traverser deux mini-dépressions de bonheur et j’attends tout à fait serein la troisième. Ca me suffit pour croire en une certaine beauté de la vie et avoir le plaisir de tenter de la filmer sous toutes ses formes : arbres, animaux, dieux, humains… et cela à l’heure où l’amour est vif. L’innocence, le cinéaste en a perdu une partie. C’est si délicat à repérer autour de soi, si difficile à ne pas perdre au tournage. Ma reconnaissance va à ceux que vous regarderez à l’écran. Pour tenir tête au temps, j’ai une parade qui est de fouiller dans mon stock d’émotions et d’images anciennes. Non pour retrouver ce qui ne reviendra pas mais pour deviner dans l’hiver les signes du printemps. Cela permet de recommencer encore une journée d’un pas aisé." fin de citation

Tout est dit ou presque dans cette annonce où Cavalier résume à la fois son propos, ses intentions et les moyens auxquels il a recours pour les mettre en forme cinématographique. Dans le film on voit en effet la nature et des êtres vivants, des objets et des accessoires dont le cinéaste se sert pour mener à bien son travail de création et de recréation. Entrons dès à présent dans son Paradis…

Depuis quelques années, le cinéma d’Alain Cavalier s’est volontairement dépouillé des habits traditionnels des œuvres de fiction qui utilisent des acteurs, des plateaux de tournage et autres techniciens de cinéma. Celui qui en son temps réalisa Le Combat dans l’Ile, La Chamade ou bien encore Thérèse,  développe désormais des récits intimes sans recours extérieurs, la présence de Vincent Lindon dans le très remarqué Pater constituant l’exception de cette règle.

Dans Le Paradis tout ou presque est à la première personne du singulier, Alain Cavalier avec cette voix chaleureuse qui est la sienne assurant en personne la voix off du film. Qui d’autre d’ailleurs pourrait en dire le commentaire, tant ce qui se raconte ici touche à l’intime et au singulier ? Qu’il parle de son rapport à la religion ou de son rapport au temps et aux hommes, le cinéaste s’implique et s’immerge intégralement dans son film. Ce qui n’exclut ni la légèreté ni l’humour dont il fait preuve sans cesse, comme pour mieux tenir à distance la dimension forcément testamentaire d’une œuvre au travail.

De même qu’Agnès Varda glane de ci de là les sources et les motifs de son inspiration, Alain Cavalier multiplie les objets les plus courants pour leur faire raconter des histoires extraordinaires . Ainsi, comme on l’a vu un couteau sous l’eau permet d’évoquer le sacrifice avorté d’Isaac par Abraham, tandis  qu’un petit robot en miniature peut porter en lui la mélancolie d’Ulysse. S’ensuit un petit monde de figures familières et triviales pour évoquer les plus grands mythes et les plus grandes figures de l’humanité. Tel est bien ici le propos du cinéaste : atteindre l’universel à travers le banal.

La Poésie du Capharnaüm

Les premières images du Paradis d’Alain Cavalier se focalisent sur la venue au monde d’un paonneau. Dans une lumière « divine », le cinéaste observe les mouvements hésitants de cet être qui directement devient le symbole même de la vie et de son renouveau. Mais, la ...

Lire la suite
9
LeCinemaDuSpectateur

Qu'il est complexe de juger un film comme "Le Paradis"... En effet, comment juger un film qui pourra autant charmer que dégoûter ? Car, avec son mélange éparse d'image personnel, de tableau vivant et d’expérimentation, ce film ne ressemble à rien d'autre et pourra, c'est ...

Lire la suite
7
Quintin Leneveu

Il y a encore (et toujours) un chat dans l'histoire.

Une fois mort, le petit oiseau disparaît. Alain Cavalier lui fait construire un tombeau, qui devient lieu de pèlerinage. Autour de celui-ci, il explore plusieurs vies qu'il regroupe pour former une ode à la vie. Cavalier saisit des instants, des idées autour desquelles le ...

Lire la suite
8
Camille_H
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Pater

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A BEAUTIFUL DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MONSIEUR JE SAIS TOUT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ACTION OU VÉRITÉ

à partir de

4.99
 
Affiche du film COMME DES ROIS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LINE OF FIRE

à partir de

6.99