LE PASSAGER DE LA PLUIE

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que le film a paraît il inspiré la chanson des Doors "Riders on the storm"
Policier / Suspense - 1970 - France|Italie - 113 MIN - VF - HD - Tous publics
Mélancolie Cau porte bien son nom ... Son mari souvent absent, cette jeune femme reste le plus souvent seule dans sa maison de bord de mer. Un soir, un inconnu parvient à entrer et la viole. Mélancolie parvient à le tuer et se débarrasse du corps... Mais bientôt, un Américain se présente à elle et l'accuse de meurtre, insistant à obtenir ses aveux. Un autre combat s'engage alors, sur fond de trouble séduction...

Réalisé par

6.3 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR

Une maison isolée en bord de mer. Une femme seule. Un inconnu qui l'agresse… De ce scénario en forme de fait divers René Clément vous propose dans quelques instant un formidable thriller. Son film parvient en effet à s'éloigner assez rapidement de la violence clinique subie par l'héroine de son film, pour aborder les thèmes moins évidents de la solitude, du mensonge et de la soumission.

Evidemment, si ce "Passager de la pluie" réussi à passer entre les gouttes du temps, (le film date de 1970), c'est aussi grâce au choix astucieux de ses comédiens. Vous y reconnaîtrez Marlène Jobert, Charles Bronson, Annie Cordy ou Jean Piat, assemblage hétéroclite mais parfait en fin de compte.

Il faut aussi souligner que le scénario du film est signé Sébastien Japrisot, épatant auteur de romans, plusieurs fois adapté sur grand écran. Citons notamment par Costa-Gavras dans "Compartiment tueurs", Jean Becker dans "L'été meurtrier" ou "Les enfants du marais" et Jean-Pierre Jeunet dans "Un long dimanche de fiançailles".

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Quelqu'un a été tué. Le ou les auteurs du meurtre gardent le silence, espérant que rien ne transparaîtra. Mais quelque part, quelqu'un sait...

René Clément

Agression ou vengeance,une maison isolée offre un formidable décor pour le thriller : le huis clos renforce le sentiment d'oppression...

L'AMOUR NU

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité