LE PASSE-MONTAGNE

2002
110 mn
Le premier film réalisé par l'acteur Jean-François Stévenin dans sa terre natale du Jura sous le patronage revendiqué de John Cassavetes et d'un cinéma en liberté.
Ce film n’est plus disponible
Quand la voiture de Georges, un architecte parisien, tombe en panne au beau milieu de la montagne jurassienne, Serge, un autochtone marginal, se propose de l'aider. Commence un road movie et surtout une amitié entre les deux hommes...
Ce film n’est plus disponible
Aventure / Action
France
Tous publics
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Avant 1978, Jean-François Stévenin avait exploré toutes les voies ou presque des métiers du cinéma : acteur chez Truffaut, Rivette ou Rozier évidemment, il avait également exercé diverses fonctions techniques au cours de préparation et de tournage de films. Une seule corde manquait alors à son arc, la corde maîtresse, celle de la réalisation. En 1978, Il franchissait donc le pas en réalisant son premier film, « Passe-montagne » avec dans les deux rôles principaux Jacques Villeret et lui-même. Coécrit avec Michel Delahaye, le scénario raconte un moment totalement à part dans la vie de Serge, alias Jacques Villeret, un moment de décrochage total. Ce point de départ scénaristique sera par la suite la marque de fabrique des films réalisés par Stévenin,  comme un prolongement à la fameuse phrase qui apparaît sur l’écran dans le « Nosferatu » de Murnau au moment où le jeune héros s’aventure en terre inconnue : « Sitôt passé le pont, les fantômes vinrent à sa rencontre. » Chez Stévenin, point de fantômes au sens propre du terme, mais des Indiens, comme il le dit lui-même. C’est à dire des personnages en marge, mus par une légère folie intérieure qui parlent une langue revisitée par la vitesse et les cris. Et puis dès le générique du film, il convient de noter la présence d’un nom, cité par Stévenin, celui de John Cassavetes. Crédité au titre d’une énigmatique mais malicieuse « Continuité », le cinéaste américain de « Faces » a les allures d’une figure tutélaire.

 

 

 

 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver MAINE OCÉAN ou encore MACADAM À DEUX VOIES .