LE PETIT FUGITIF

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Parce que le film est l'oncle américain de la Nouvelle Vague, des 400 coups et d'A bout de souffle
Drame - 1953 - Etats-Unis - 80 MIN - VF - Tous publics
Un petit garçon fuit de chez lui et passe le week-end dans le parc d'attractions de Coney Island, pendant que son frère le recherche.
7.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Jacques Lévy
Jacques Lévy
CHRONIQUEUR

Lauréat d’un Lion d’argent au Festival de Venise en 1953, Le Petit fugitif, signé par Morris Engel, Ruth Orkin et Ray Ashley, crée d’autant plus la surprise qu’il a été tourné hors des circuits de production habituels. Le budget dérisoire de 30 000 dollars a été récolté auprès d’amis des réalisateurs et l’équipe est réduite à sa plus simple expression.

Une belle revanche pour ce premier film indépendant américain dont aucun studio hollywoodien n’avait voulu. Fort de ce prix, Le Petit fugitif sort dans 5000 salles aux Etats-Unis et les spectateurs découvrent l’errance d’un gamin de sept ans qui croit avoir tué son grand frère et va déambuler entre les attractions et la plage de Coney Island. Les images ont le naturel d’un reportage sur le vif car Morris Engel, qui a fait fabriquer une caméra 35mm portative, filme incognito dans la foule.

Toujours selon les mêmes principes : caméra légère, tournages en décors naturels…, le couple Morris Engel/Ruth Orkin, mari et femme à la ville, réalisera en 1955,  Lovers and Lollipops, Cette fois, le scénario s’articule autour d’une fillette préoccupée de savoir si Larry va bien épouser sa mère. En 1958, Morris Engel mettra en scène Weddings and Babies, une chronique intimiste sur un couple de photographes. Une nouvelle réussite récompensée à son tour par un prix à Venise.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Pas si éloigné

Le contexte

Le Vagabond de Chaplin devient papa malgré lui. Un autre enfant des rues, entré dans la légende du cinéma.

Morris Engel

François Truffaut : « Notre Nouvelle Vague n'aurait jamais eu lieu si Morris Engel ne nous avait pas montré la voie de la production indépendante avec Le Petit Fugitif ». Que dire d'autre ?

THE STORY OF MR. HOBBS

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS