LE POINT DE NON-RETOUR

À partir de 7.99 €
Parce que c'était le 1er tournage à Alcatraz depuis la fermeture du pénitencier
Policier / Suspense - 1968 - Etats-Unis d'Amérique - 91 MIN - VF - Tous publics
93 000 dollars c'est une somme, et ça vaut le coup, pour la récupérer de tenter l'expédition jusque dans la sinistre prison d'Alcatraz, maintenant qu'elle est désaffectée. L'ennui c'est que Walker dans cette affaire se fait buter par son ami qui prend l'argent et part avec sa femme. Walker va revenir d'entre les morts et il ne sera pas content du tout. Evidemment pour se venger et récupérer sa femme il faudra qu'il affronte l'organisation. Mais a-t-il encore quelque chose à perdre?

Réalisé par

7.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR
Ceux qui veulent se faire rembourser d’avoir vu en 1999 Payback de Brian Helgeland avec un Mel Gibson tronchard et bouffi doivent, s’ils ne l’ont déjà fait, visionner impérativement Point Blank, Le Point de non-retour pour le titre français. D’abord parce que c’est l’original. Ensuite parce que Lee Marvin joue le rôle principal. Tertio parce que c’est presque le premier film de John Boorman.

Je dis presque parce qu’auparavant il y a Sauve qui peut comédie anglaise de 1965 tournée dans la foulée de ses travaux alimentaires pour la BBC. Mais Le point de non-retour est le premier film made in Boorman par son style, ses thématiques, sons sens du bigger than life. C’est d’ailleurs un film américain mais ce genre de film américain qui font un bras d’honneur à Hollywood. A l’époque c’était courant, il faut dire qu’on était en 1968…
Le contexte

John Boorman

THE BIG RED ONE DE SAM FULLER (1980)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS