Bande Annonce de LE PRÉSIDENTDécouvrez la bande Annonce de LE PRÉSIDENT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2510/fond/2510_w_500.jpg
Yves Jeuland
Frédéric BortGeorges FrêcheGiles Cohen-SolalLaurent BlondiauPascal Provencel

LE PRÉSIDENT

95 mn

Note de SensCritique :

7.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Yves Jeuland.

Casting : Frédéric Bort, Georges Frêche, Giles Cohen-Solal, Laurent Blondiau. Pascal Provencel

Synopsis : Six mois dans la vie de Georges Frêche, le dernier combat politique du président, phénomène rabelaisien de la région Languedoc-Roussillon, candidat à sa succession. 

Pays : France
Tags : Documentaire, Des présidents, Des dirigeants.

à partir de

9.99
voir ce film

Le président est un documentaire d’Yves Jeuland. 

Consacré à la dernière campagne de Georges Frêche, feu le  président de la  région Languedoc-Roussillon et candidat à sa réélection.

Electron libre du parti socialiste, arrimé à son bureau de Montpellier, dans l’arc de triomphe de verre et de béton, dessiné par son ami l’architecte catalan Ricardo Boffil.

 

Le film est une version du Parrain avé l’assent, ou les  « Affranchis » de Scorcese transposés dans le milieu de la politique.  Un voyage captivant, surprenant, amusant et terrifiant de réalisme au cœur d’une campagne éléctorale.

 

On découvre un Georges Frêche qui se rêvait chanteur et reprend à tue tête dans la voiture qui le conduit de meeting en meeting, les refrains de sa jeunesse, comme  ce  « Mauvais Garçon » qui lui va si bien, chanté par Mouloudji : « C’est un mauvais garçon il a des façons pas très catholiques »  il se révèle surtout un acteur dans la lignée  de  Raimu ou de son ami Depardieu. L’animal politique est phénoménal, le film à la hauteur du phénomène.

Cette dernière campagne pour les régionales, commence comme le combat de trop d’un homme fatigué, et devient un événement national le 28 janvier 2010 (après le « pas très catholique Laurent Fabius » , la caméra d’Yves Jeuland étant là avant « le scandale Fabius ») . Elle est le témoin de l’explosion médiatique et ne  quitte jamais "LE PRESIDENT" dans la coulisse ou sur le terrain,  depuis l’arrivée de son éminence Jean-Pierre Elkabbach , du lever du président  aux fins de banquets.

 

A la fois cruel, émouvant et drôle le président  ne résiste jamais à la tentation de balancer des petites phrases assassines,  ces provocations dont les médias font leurs choux gras. Le film révèle toutes les complexités d’un grand universitaire, Falstaff de la vie politique française, un homme adoré par ses électeurs, qui ne prend sa stature nationale que sur des provocations à deux balles. Comme ces statues de la place des grands hommes : de Gaulle , Churchill  à Mao…

 

César de la Septimanie romaine qui lui était si chère,  Frêche aurait mérité le César du meilleur acteur.Il est le monstre consacré de ce film. Un  acteur « hénaurme » dans la lignée  des Harry Baur, Raimu, Michel Simon ou Gérard Depardieu, son ami venu lire les confessions de  St Augustin le jour de ses obsèques.

 

Le cinéaste Yves Jeuland capte le dernier combat de ce chef, pour conserver son trône  de président du conseil régional. Mais surtout tous les signes qu’il émet, de l’épuisement à la rancœur, de la vengeance à la blague potache, le combat d’un homme qui ne lâche jamais, de peur de tomber et de ne pas pouvoir se relever. C’est aussi la dimension tragique du film.

 

Dans le Président tous les seconds rôles sont de premier plan : les hommes du président (Laurent Blondiau et Frédéric Bort), sa  femme et une fille, son ami Louis « Loulou » Nicollin le fantasque président du club de foot de Montpellier, son éditeur  Gilles Cohen-Solal et tous les élus de la région et les ténors des médias.

 

Le président Georges Frêche a laissé toute liberté à Yves Jeuland aussi bien pendant le tournage que le montage du film. Sur une centaine d’heures de  rushes, qui permettent comme dans l’émission belge « Strip tease » d’oublier la caméra, Jeuland a monté son film pendant six mois pour arriver à une version définitive de 98 minutes.  Georges Frêche meurt le  24 Octobre 2010 quelques jours avant la première projection en avant première du film à Montpellier. Le président ne verra jamais le film qui lui est consacré.

La musique du film est essentiellement celle qu’écoute le Président dans sa voiture de La marche de la 2ème DB, dont Frêche entonne le refrain : « Division Leclerc toujours en avant » au Mauvais Garçon qu’il écoute dans la version de Mouloudji, mais aussi les musiques des meeting politique, du chant des Africains à « Mais qu’est-ce qu’il a ce Georges » d’Adamo et Olivia Ruiz, et l’hymne soviétique  dans la version des chœurs de l’armée rouge d’avant la chute du mur.

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Jabba the Hut

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il parle peu. A part quand on le colle devant un micro et qu'il déballe ses salades bien connues, Frêche ne dit rien. Ses acolytes (le communiquant, le stratège et le publicitaire, aux allures de truands, véritables personnages de ...

Lire la suite
8
Shammo

Godfather

Notre monde politique et citoyen vit dans une apathie telle qu’on peut tout dire, tout révéler sur le cynisme et la corruption du personnel politique, sans jamais risquer de mettre en péril la pérennité du système. Un documentaire comme Le président le prouve une nouvelle ...

Lire la suite
8
gallu

Puissant, passionnant, effrayant...

Rien ne nous est épargné de ce qu'est la politique aujourd'hui : cynisme, clientélisme, vulgarité, et j'en passe. On imaginait tout cela et ce film sur l'effrayant Georges Frêche nous le colle sous le nez, et une horrible odeur vous reste dans ledit nez longtemps après ...

Lire la suite
8
takeshi29
le contexte
A voir également
Affiche du film THE QUEEN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA CHUTE DE LA MAISON BLANCHE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PRESIDENT D UN JOUR (DAVE)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA CHUTE DE LONDRES

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés