LE REPOS DES BRAVES

Parce que le film parle de vélo, de 750 kms, de 15 cols et de plein de cyclistes
Documentaire - 2016 - France - 37 MIN - VF - Tous publics

Avant L’île au trésor, sur la base de loisirs de Cergy, Le repos des braves fut le premier documentaire de Guillaume Brac, cinéaste dont les premières fictions, employant pour des seconds rôles des non-professionnels, s’appuyaient déjà considérablement sur le réel. Le cinéaste partage ici avec ses protagonistes la passion du vélo et s’attache à cette...

6.5 / 10
6.5 / 10
1 min avant1 min avant
Stéphane Kahn
Stéphane Kahn
CHRONIQUEUR

Avant L’île au trésor, sur la base de loisirs de Cergy, Le repos des braves fut le premier documentaire de Guillaume Brac, cinéaste dont les premières fictions, employant pour des seconds rôles des non-professionnels, s’appuyaient déjà considérablement sur le réel. Le cinéaste partage ici avec ses protagonistes la passion du vélo et s’attache à cette traversée rituelle des Alpes du Nord au Sud que les participants, pour la plupart retraités ou sur le point de l’être, évoquent avec un enthousiasme que vient parfois tempérer la mélancolie de vies cabossées. Tourné avec une équipe réduite de trois personnes, Le repos des braves, qui se construisit beaucoup au montage, au gré des insertions de témoignages off, est à bien des égards un tour de force. Un beau film surtout.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver L'ÎLE AU TRÉSOR (Parallèlement à ses films de fiction, Guillaume Brac décrit dans ses documentaires les loisirs des Français: après le vélo, il s’intéresse à une base nautique en Île-de-France.) ou encore THE CLIMB (Parce que cette histoire d'amitié caustique débute par un superbe plan-séquence qui suit des cyclistes à travers la montagne. Le vélo revient à plusieurs reprises dans le film.).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné