LE RETOUR DES MORTS

Bientôt disponible
Érotique - 1979 - Hong-Kong - Tous publics
Dans un hôpital psychiatrique, trois internés racontent tour à tour leur rencontre avec un personnage venu de l'au-delà : Wang Zhi-he (Ku Feng) est un marchand de tofu qui n'a pas à se plaindre. Marié, père de famille, il reçoit un soir, la visite d'un ami qui prétend posséder un talisman indien pouvant exaucer trois vœux. Mais à quel prix !... Ayant survécu à la noyade, contrairement à l'ami qui l'accompagnait, Jiang Tao (Yueh Hua), interrogé par la police, leur parle de sa rencontre avec une jeune femme, peu de temps avant le tragique accident. Mais la description qu'il leur donne, correspond étrangement à celle d'une victime qui se noya au même endroit deux ans plus tôt… Xiao Dazhi (Tai Gwan-tak), un conducteur de pousse-pousse, apprend dans le journal, la mort de Xiao Yunyu (Linda Chu), une célèbre prostituée. Le soir même, il rencontre une jeune femme ressemblant étrangement à la victime, qui prétend être la sœur jumelle de cette dernière…

Réalisé par

6 / 10
1 min avant1 min avant
Frédéric Ambroisine
Frédéric Ambroisine
CHRONIQUEUR
Spécialiste des films à sketches dans les années 70 et 80, Li Han-hsiang délaissa ponctuellement les drames historiques et le cinéma érotique en 1979, pour revenir au fantastique, un genre qu'il aborda avec succès à la fin des années 50 (UNE HISTOIRE DE FANTôMES CHINOIS). Dans la lignée des CONTES DE LA CRYPTE de Freddie Francis, LE RETOUR DES MORTS est un film à la narration remarquable et au suspense efficace, dont la superbe direction artistique fut assurée par le vétéran Chen Ching-Sen (THE LAST WOMAN OF SHANG). Composé d'un casting de premier choix, dont fait partie Ku Feng (LA RAGE DU TIGRE), Yueh Hua (SEXY KILLER), Wang Lai (LE REVE DANS LE PAVILLON ROUGE) et Linda Chu (LE RETOUR DU POIGNARD VOLANT), LE RETOUR DES MORTS prouve de façon évidente que Li Han-hsiang était l'un des cinéastes les plus versatiles et intéressants de la Shaw Brothers et du cinéma de Hong Kong.
Le contexte

Li Han-Hsiang

LE JUSTICIER DE SHANGHAI

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS