LE RÊVE DANS LE PAVILLON ROUGE

Bientôt disponible
Comédie - 1977 - Hong-Kong - Tous publics
Durant la dynastie Qing, vers le milieu du 18ème siècle, les Jia sont l'une des familles aristocratiques les plus puissantes et respectés de Chine, qui vivent dans une vaste demeure, où logent et travaillent également, un grand nombre de jeunes femmes domestiques. Peu soucieux de sortir de l'adolescence, le jeune Jia Bao-yu (Brigitte Lin), ayant grandit dans un entourage féminin, préfère passer plus de temps avec ses servantes et ses cousines. Parmi elles, il semble s'intéresser en particulier à la belle Lin Dai-yu (Sylvia Chang), une orpheline à la santé fragile, qui vient d'emménager dans leur somptueuse demeure, sur invitation de leur grand-mére (Wang Lai). Le père de Bao-yu (Yueh Hua), excédé par le comportement immature de ce dernier, qui semble se désintéresser complètement de ses études et d'une carrière politique, ordonne de le faire battre sévèrement lorsqu'il apprend que Bao-yu a oser se lier d'amitié avec quelqu'un de la classe populaire : un acteur…

Réalisé par

5.7 / 10
1 min avant1 min avant
Frédéric Ambroisine
Frédéric Ambroisine
CHRONIQUEUR
Adapté d'un des quatre plus grands romans de la littérature classique chinoise, Le rêve dans le pavillon rouge est l'un des plus grands défis de Li Han-hsiang (Lotus d'or) lorsqu'il sort en salle en 1977. Avec ce film, le cinéaste fait revivre de façon magistrale le huangmei diao – combinaison entre le film musical et le drame historique - un genre qui connu son apogée 15 ans plus tôt grâce au succès pharaonique de son film culte, Les amants éternels. Brigitte Lin Ching-hsia (Les cendres du temps, Swordsman 2), actrice fascinante à la beauté androgyne, et la future réalisatrice Sylvia Chang (20:30:40, Run papa run), forment un couple bouleversant dont l'histoire est aussi célèbre en Asie que celle de Roméo et Juliette en occident. Préparez vos mouchoirs !
Le contexte

Li Han-Hsiang

LES CENDRES DU TEMPS