LE SAMOURAÏ (VERSION RESTAUREE)

1967
101 mn
Parce que le film de Melville a influencé aussi bien John Woo que Jarmusch et Winding Refn
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Tueur froid et méticuleux, Jef Costello est engagé pour tuer le patron d'une boite de jazz. Après avoir exécuté le contrat, Jef se retrouve trahi par son commanditaire, qui essaie de le tuer, et poursuivi par la police.
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Policier / Suspense
France|Italie
Tous publics
VF - HD
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

En octobre 1967, Alain Delon (32 ans) est à l’affiche du Samouraï, le dixième long métrage de Jean-Pierre Melville (50 ans) et le premier des trois films qu’ils tourneront ensemble, avant le Cercle rouge et Un flic.

Dans un monde aux couleurs délavées, "plus proche du noir et blanc que du technicolor" comme l’expliquera le cinéaste, Delon joue le rôle de Jeff Costello, un tueur à gages solitaire, mutique et méthodique, engagé pour éliminer le patron d’un luxueux night-club. Son alibi, minutieusement préparé, n’empêchera pas un habile policier de le soupçonner et de le traquer dans les rues et le métro parisien, poussant ses commanditaires à vouloir l’éliminer.

Face à Delon, l’habile policier est incarné par François Périer, que Melville retrouvera, également, dans le Cercle rouge, et sa maîtresse (accessoirement son alibi) par Nathalie Delon, dans son premier rôle au cinéma et pour deux ans encore "Madame Delon". Une jeune Martiniquaise de 22 ans, Cathy Rosier, faisait, elle aussi, ses débuts devant la caméra de Melville. L’ensemble de la presse est dithyrambique, qui la juge "fascinante" et "somptueuse", qualifiant même son jeu d’"exceptionnel".

 
Dans le même genre vous pouvez trouver GHOST DOG: LA VOIE DU SAMOURAI (Un "Samouraï" new-yorkais, noir et fan de rap. Jim Jarmush adapte à sa manière les codes du film policier.) ou encore THE KILLER (Grand admirateur de Jean-Pierre Melville, le hong-kongais John Woo réalise une sorte de remake du "Samouraï", plus violent et lyrique que l'original.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné