LE SAUVEUR

1971
90 mn
Ce film n’est plus disponible

1971
90 mn
Parce que c'est le premier des deux films réalisés par le critique Michel Mardore
En France occupée, dans un petit village, une jeune fille recueille un étranger blessé. Malgré les préventions qu'elle nourrit contre les parachutistes anglais, elle l'installe, en cachette de ses parents, dans le grenier de sa ferme. Nanette sent vite s'éveiller en elle des sentiments encore inconnus, désir, amour, au contact de cet homme, jeune et beau, qui lui explique que les idées...
Ce film n’est plus disponible
Drame
France
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Michel Mardore a 35 ans lorsqu’il tourne Le Sauveur en 1970. Disparu brutalement en 2009, il était cinéaste, romancier et critique de cinéma notamment aux Cahiers du cinéma, puis au Nouvel Observateur. Auteur de plusieurs romans, il a aussi réalisé deux films : Le Sauveur en 1971 et Le Mariage à la mode en 1973, après avoir fait quelques apparitions au cinéma dans les films de Eric Rohmer, Jean-Pierre Mocky et Jacques Demy.

Le Sauveur, tiré de son roman, traite de la contamination de la pureté. C’est un film terrible, passant de la sensualité radieuse à l’effroi le plus implacable. Il y dépeint un monde sans pitié ni pardon. Le contexte historique ne donne pas son sens au récit, il ne fait que lui proposer un terrain fertile : Le Sauveur décrit la corruption de l’innocence d’une manière qui échappe à toute temporalité, et place en permanence le film à la lisière du fantastique, l’une des passions de Mardore avec le surréalisme.

Enfin, Michel Mardore énonce clairement dans son film que les SS ne sont que les avatars d’un mal ancestral et, pourrait-on dire, indissociable de l’histoire de l’humanité.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LES PROIES (DON SIEGEL, 1971) ou encore LACOMBE LUCIEN (LOUIS MALLE, 1974) .