Bande Annonce de Le scaphandre et le papillonDécouvrez la bande Annonce de Le scaphandre et le papillon sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/829/fond/829_w_500.jpg
Julian Schnabel
Emmanuelle SeignerMarie-Josée CrozeMathieu AmalricAnne ConsignyElvis PolanskiIsaach de BankoléJean-Pierre CasselMax Von SydowNiels ArestrupOlatz Lopez GarmendiaPatrick ChesnaisZinedine Soualem

Le scaphandre et le papillon

108 mn

Note de SensCritique :

7.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Julian Schnabel.

Casting : Emmanuelle Seigner, Marie-Josée Croze, Mathieu Amalric, Anne Consigny, Elvis Polanski, Isaach de Bankolé, Jean-Pierre Cassel, Max Von Sydow, Niels Arestrup, Olatz Lopez Garmendia, Patrick Chesnais. Zinedine Soualem

Synopsis : Jean-Dominique Bauby avait 44 ans quand il s'est retrouvé enfermé dans un locked-in syndrome, comme à l'intérieur d'un scaphandre. Il en a dicté un livre en clignant de l'oeil. Une histoire vraie filmée sans mièvrerie et racontée de l'intérieur.

Scénario : Ronald Harwood.
Musique : Paul Cantelon.
Pays : Etats-Unis | France
Tags : Drame, Handicap, Festival de Cannes, Film français adapté d'un roman, Meilleurs films du 21ème siècle BBC, Meilleures notes Sens Critique, Région française : Hauts-de-France‎.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
E, S, A, R, I, N, T, U, L, O, c'est le début d'un alphabet dont les lettres sont classées par ordre d'abondance dans la langue française.
Imaginez maintenant que vous vous réveilliez dans un hôpital, à Berck, avec vue sur la mer certes, mais totalement paralysé et privé de l'usage de la parole. Pour communiquer avec le monde extérieur, il ne vous reste que les paupières : un battement pour oui, deux pour non.

Essayez maintenant d'écrire un livre. Ah, et pour vous faciliter la tâche, on va vous coudre la paupière droite aussi. Et vous allez assister à l'opération, bien sûr. Ne dites pas que c'est impossible ; Jean-Dominique Bauby, rédacteur en chef au magazine Elle, 3 enfants, et presque autant de femmes, l'a fait ; à 44 ans, il s'est retrouvé, après un accident cérébral, prisonnier de son corps inerte alors que son cerveau continuait de fonctionner parfaitement. Et la performance de Julian Schnabel, le réalisateur américain de cette histoire française, est à la hauteur. Au lieu de sombrer dans le mélo qui lui tendait les bras, il a choisi de raconter ça du point de vue de la victime, comme dans l’inoubliable film de Dalton Trumbo, en 71, Johnny Got His Gun.

Nous sommes avec Jean-Do, en voix off, à l’intérieur de ce drôle de scaphandre qu’on appelle en mauvais français le locked-in syndrome. Et "drôle", oui, parce qu’il y règne un esprit vif et une ironie, plutôt inattendus vu les circonstances. Il faut dire aussi que c’est du beau travail, soutenu par une compilation musicale de première bourre. Si ça vous intéresse, je vous dirai après qui a travaillé sur le film. Vous verrez, c’est pas n’importe qui. Et ça leur a valu 4 nominations aux Oscars 2008 et 7 aux Césars.
Si le film est également dédié à Jean-Pierre Cassel et Ferdinand Chesnais, c’est que le père de Vincent et le fils de Patrick ont disparu peu de temps avant la sortie du film. C’est pour nous l’occasion de leur renouveler notre sympathie. On se réjouit en revanche pour Mathieu Amalric qui a décroché avec ce rôle le César du meilleur acteur, alors que c’était Johnny Depp qui avait d’abord été pressenti, avant qu’il ne renonce pour tourner le troisième volet de Pirates des Caraïbes. Il faut dire aussi que le réalisateur américain Julian Schnabel, d’abord artiste néo-expressionniste de renom avant de passer au cinéma, a insisté pour que le film soit tourné en français.

C’est ainsi que The Diving Bell and The Butterfly est redevenu Le Scaphandre et le Papillon. Mais l’adaptation avait été écrite en anglais par Ronald Harwood, oscarisé pour son adaptation du Pianiste, en 2002, pour Roman Polanski. Quant au traitement visuel, qui retranscrit si bien ce qu’on pourrait ressentir à cette place, il est signé Janusz Kaminski, le chef-op deux fois oscarisé de tous les films de Spielberg depuis La Liste de Schindler, en 93.

Notons au passage que Schnabel s’est fait une spécialité des bios d’artistes morts prématurément : en 2000, il avait raconté la vie de l’écrivain cubain et homosexuel Reinaldo Arenas, dans Before Night Falls ; et, en 96, celle de l’artiste-graffeur Jean-Michel Basquiat, dans un film simplement intitulé Basquiat. Pour en revenir au Scaphandre, le clin d’œil étant au centre du film, on peut constater que Schnabel ne s’est pas privé d’en faire. C'est ainsi sa propre épouse, l’actrice Olatz Lopez Garmendia, qui tient le rôle de Marie, l’éblouissante kinésithérapeute buccale.  Le rôle de Mathieu Amalric jeune est lui tenu par Elvis Polanski, le fils de Roman ; tandis que celui de son père jeune est tenu par le fils de Max von Sydow, Cédric. Le père et le fils incarnent donc le père et le fils. Dans le personnage de Roussin, tenu par Niels Arestrup, les amateurs de pinard auront sans doute reconnu l’ancien otage au Liban, Jean-Paul Kauffmann. Quant aux photos de Marlon Brando qu’on aperçoit comme une plaisanterie elles sont issues du film Candy, une version sexy, hippie et féminisée du Candide de Voltaire, mâtiné d’Oedipe Roi ; un film improbable de Christian Marquand en 1968, parfois considéré comme le plus mauvais film du monde, en dépit de son casting incroyable : Marlon Brando, Charles Aznavour, Richard Burton, James Coburn, John Huston, Walter Matthau, Ringo Starr et le boxeur Sugar Ray Robinson.
Allez, ça suffit maintenant.

Superbe film qui porte tellement bien son titre. A la fois plombant et plein d'espoir, cynique et drôle, profond et délicat. Comment rester insensible à cette histoire? Comment ne pas éprouver d'empathie pour la douleur de cet homme, son profond désespoir et sa force? Mais ...

Lire la suite
8
MrsChanita

J'avoue que, par moi-même, je ne serai pas allé voir ce film. J'avais trop peur que cela ressemble à cette mode des films d'handicapés dont le seul but est d'attribuer une récompense à son interprète principal. Il a fallu attendre que mon ado d'appartement étudie le livre ...

Lire la suite
8
SanFelice

Ce vendredi 8 décembre 1995, tout va pour le mieux pour Jean-Dominique Bauby, rédacteur en chef du magazine "Elle". Il fait monter son fils à bord de sa belle et nouvelle voiture, fier de la lui faire découvrir. Le drame se produit alors très vite, Jean-Dominique Bauby se ...

Lire la suite
8
Gérard Rocher
 
A voir également
Affiche du film Les derniers jours du monde

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Cours privé
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Les rivières pourpres
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Pars vite et reviens tard

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film GET OUT

à partir de

4.99
 
Affiche du film AURORE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BRAQUAGE À L ANCIENNE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE PROCÈS DU SIÈCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BOULE ET BILL 2

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RUE DES CASCADES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés