Bande Annonce de LE SECRET DERRIÈRE LA PORTEDécouvrez la bande Annonce de LE SECRET DERRIÈRE LA PORTE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/321/fond/321_w_500.jpg
Fritz Lang
Ann RevereBarbara O'NeilJohn BennettMichael RedgraveJames SeayNatalie SchaferPaul CavanaghRosa ReyAnabel ShawMark Dennis

LE SECRET DERRIÈRE LA PORTE

95 mn

Note de SensCritique :

7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Fritz Lang.

Casting : Ann Revere, Barbara O'Neil, John Bennett, Michael Redgrave, James Seay, Natalie Schafer, Paul Cavanagh, Rosa Rey, Anabel Shaw. Mark Dennis

Synopsis : Après la mort de son frère et seul parent, Celia rencontre à Mexico Mark Lamphere, un architecte qui la courtise. Elle accepte de l'épouser et s'aperçoit avec angoisse le jour de ses noces qu'elle a épousé quelqu'un dont elle ne connaît rien. Il la quitte d'ailleurs brusquement pour lui donner rendez-vous dans sa maison familiale de Lavender Falls. Là, Celia apprend de Caroline, la sœur de Mark, qu'il a un fils David qu'il a eu avec une première femme morte dans des circonstances mystérieuses. Miss Robey, la secrétaire particulière de Mark qui semble amoureuse de sa patron, se serait défigurée en sauvant David d'un incendie. Mark prend une nouvelle fois la fuite quand il aperçoit une branche de lilas à la boutonnière de Celia. Cette dernière découvre un jour une passion de son mari qui a reconstitué dans sa demeure des chambres où ont été perpétrés des meurtres. Or une pièce reste fermée et Mark refuse de dire à Celia ce qui se cache derrière. Elle parvient à se faire secrètement un double de la clé pour découvrir avec horreur derrière cette porte une chambre à coucher qui est la réplique parfaite de la sienne… 

Scénario : Sylvia Richards.
Musique : Miklos Rosza.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Policier / Suspense, Drame.

Film pas encore disponible

Après La Rue rouge (1945), Le Secret derrière la porte est le second film de Diana Productions, société fondée par le cinéaste Fritz Lang avec la comédienne Joan Bennett, Walter Wanger, le mari de cette dernière et le scénariste Dudley Nichols. L'échec commercial du film a provoqué la faillite de cette maison de production et a contraint Lang à chercher de nouveaux producteurs. Soixante plus tard, ce film reste néanmoins parmi les plus admirés de son auteur pour ses fulgurances poétiques et ses audaces narratives, comme la séquence où le héros s'imagine dans un procès imaginaire qu'il se serait intenté à lui-même. Ce personnage mystérieux est interprété par le Britannique Michael Redgrave, grand acteur de composition capable de paraître tour à tour charmant et inquiétant comme le marionnettiste qu'il incarnait dans le film fantastique Au cœur de la nuit (1945) Mais dans Le Secret derrière la porte, celle dont on partage les espoirs, les élans et les angoisses, c'est bien sûr le personnage de la femme amoureuse incarnée par Joan Bennett. Elle avait déjà été dirigée par Lang à trois reprises : dans Chasse à l'homme en 1941, dans La Femme au portrait en 1944 et bien sûr dans La Rue rouge, l'autre film de Diana Productions. Nul doute que la comédienne doit à Lang quelques uns de ses meilleurs rôles, mais il ne faut pas oublier ses incursions dans la comédie sophistiquée (La Femme aux cigarettes blondes, 1939) et ses autres prestations dans le film noir. Par exemple dans La Femme sur la plage de Jean Renoir en 1946. En 1976, le cinéaste italien Dario Argento lui a rendu hommage en en faisant la directrice de l'école de danse dans son chef-d'œuvre Suspiria.

Répondant à des critiques qui lui avaient été faites, Fritz Lang a lui-même reconnu que la guérison de son héros à la fin du Secret derrière la porte était invraisemblable. Mais il faut bien comprendre que ce film ne se veut aucunement un traité de psychanalyse. Au contraire, il tente d'évoquer la poésie et la puissance onirique de cette nouvelle science. Pour bien comprendre la démarche de Lang, il faut se replacer dans le contexte de l'époque. En 1947, la psychanalyse commence à peine à envahir l'Amérique. à Hollywood, Hitchcock lui avait fait appel pour donner les clés de son thriller La Maison du docteur Edwardes (en 1945). Fritz Lang qui, rappelons-le, est d'origine viennoise, connaissait, lui, les théories freudiennes depuis bien plus longtemps. Et aborder ce sujet tenait pour lui de la gageure. Tout comme l'idée de faire partager les pensées de l'héroïne par surimpressions sonores de sa voix. à l'origine, il avait d'ailleurs songé engager une autre comédienne pour faire la voix intérieure de Joan Bennett. Comme s'il s'agissait d'une autre personne qui s'exprimait en elle. Mais Joan Bennett a tant insisté pour faire aussi la voix intérieure de son personnage que Lang a cédé. Ce qu'il a toujours regretté. Lang a avoué aussi qu'il ne s'était pas bien entendu avec son directeur de la photographie Stanley Cortez. C'est évidemment la seule fois que les deux hommes ont travaillé ensemble, ce qui n'empêche pas Cortez d'avoir concocté de sublimes éclairages pour ce film. Les jeux d'ombre qui zèbrent les plans de corridor que l'héroïne doit traverser auraient pu assurer à eux seuls la gloire de ce chef-opérateur qui s'est particulièrement illustré dans le noir et blanc. Mais si on ne devait retenir qu'un seul titre de sa filmographie ce serait sans aucun doute La Nuit du chasseur (1955). Il y conjugue le meilleur de l'héritage expressionniste avec l'onirique beauté des scènes de campagne nocturne.

La réinvention du mythe de Barbe-Bleue

Le secret derrière la porte est pour moi un des films les plus réussis de la période américaine de Fritz Lang. Je l'ai découvert complètement par hasard et depuis il n'a jamais vraiment cessé de hanté mon imaginaire. L'utilisation de la voix-off, qui est un procédé un ...

Lire la suite
9
Socinien

Le collectionneur

Beau film en noir et blanc intrigant et très onirique, qui nous plonge dès les premières images dans une étrange ambiance accentuée par la voix off, celle de l'actrice principale Joan Bennett, Celia, narratrice de sa propre histoire. Quel est donc le mystère de cet homme, ...

Lire la suite
7
Aurea

Lucky Number Seven.

Afin d'apporter un certain cachet à ses productions jugées parfois trop schématiques, Hollywood a comprit un jour qu'elle avait tout a gagner en embauchant des cinéastes étrangers, leur offrant un terrain de jeu bien plus vaste que ne pouvait leur offrir leur terre natale ...

Lire la suite
8
Gand-Alf
A voir également
Affiche du film SUSPIRIA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AUTANT EN EMPORTE LE VENT

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE TOMBEAU HINDOU

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DRIVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés