LE TABLEAU NOIR

Bientôt disponible
Parce que les 2 instituteurs du films sont incarnés par 2 cinéastes Iraniens dans la vie
Drame - 2000 - Iran | Italie - 85 MIN - Tous publics

A la suite d'un bombardement au Kurdistan iranien, des instituteurs passent de village en village, à la recherche d'élèves. Leur tableau noir, porté sur le dos, est souvent leur seul bien. L'un croise en chemin un groupe d'adolescents qui essaye de passer des marchandises en contrebande en Irak, l'autre un groupe de vieillards et de femmes qui cherchent à regagner leur terre natale pour y mourir...

Réalisé par

6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Mathilde Lorit
Mathilde Lorit
CHRONIQUEUR
Du haut de ses 20 ans, SAMIRA MAKHMALBAF est loin d'être une débutante lorsqu'elle présente LE TABLEAU NOIR au festival de Cannes en 2000. La jeune femme y a présenté deux ans auparavant son premier long métrage, LA POMME, et elle compte déjà plusieurs années d'expérience à son actif, notamment en tant qu'assistante de son père MOHSEN MAKHMALBAF, réalisateur phare du cinéma iranien, notamment avec KANDAHAR. « Je lui dois tout », a coutume de dire Samira à son propos, tant il est vrai que l'on retrouve son nom aux postes clés du TABLEAU NOIR. Scénario, dialogues, montage et production : papa MOHSEN n'a pas manqué de faire bénéficier sa fille de son expertise, lui qui a transmis sa passion à l'ensemble de sa famille. La sœur de Samira, Hana MAKHMALBAF, est en effet elle aussi réalisatrice – son CAHIER a été primé à Berlin en 2008 – de même que sa mère, MARZIEH MESHKINI, réalisatrice du JOUR OU JE SUIS DEVENUE FEMME et des CHIENS EGARES. Une affaire de famille qui porte chance. SAMIRA MAKHMALBAF, avec son TABLEAU NOIR, est entrée dans l'histoire de Cannes : en recevant le Prix du Jury pour ce deuxième long métrage, elle est devenue la plus jeune lauréate du festival.

Tags

Contexte

Bahman Ghobadi

Samira Makhmalbaf

LE VENT NOUS EMPORTERA

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité