LE TOMBEAU DES LUCIOLES

Bientôt disponible
Pour la reconnaissance internationale d'Isao Takahata peignant ici les horreurs de la guerre
Drame - 1996 - Japon - 85 MIN - Tous publics

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, au Japon, un adolescent meurt dans une gare. Son esprit revit les derniers mois de son existence.

Après la mort de leur mère dans le bombardement de la ville de Kobé par l’aviation américaine, Seita, le jeune garçon, et sa petite sœur Setsuko partent vivre chez une tante. Celle-ci leur reproche d’être un fardeau et ils la quittent pour vivre dans un abri abandonné en pleine nature. La nuit, des lucioles éclairent la campagne pour le plus grand bonheur des orphelins.

Abandonnés de tous, ils souffrent bientôt d'une faim terrible.

Réalisé par

8.3 / 10
Les avis sur Sens Critique
Risques de SPOIL

Bon sang, mais qu'est ce que je peux en avoir marre des gens à qui on a dit "regarde le tombeau des lucioles tu vas pleurer tellement c'est trop triste" et qui, dès lors, se retirent dans une grotte au fin fond de leur mauvaise foi avec écrit "je ne pleurerai pas" à l'entrée, ...

Lire la suite9Par moumoute
Requiem pour un simulacre

Le film s’ouvre sur la mort lente d’un enfant dans un sous-terrain que traversent des adultes indifférents, instaurant la dynamique tragique de tout le récit à venir, sous forme de retour en arrière : l’échec est à la fin du voyage, et la solitude l’aura marqué jusqu’au ...

Lire la suite8Par Sergent Pepper
Les vestiges de l'absurde [9.7]

Il est parfois bon de filmer le comportement individuel de fourmis avant de filmer l'interieur de la fourmillière, puisque le tout ne signifie que la somme des particules... Isao l'a bien compris et ne se risque pas à l'impossible, mais exprime son ressenti le plus bouleversant... Anime, ...

Lire la suite10Par Silence
Contexte

Une description sidérante des ravages de la bombe atomique d'Hiroshima sur la population. Une autre vision douloureuse de la guerre du côté japonais.

Isao Takahata

Une autre d'histoire d'enfants face aux horreurs de la guerre. L'adorable petite Setsuko est inspirée de Paulette (Brigitte Fossey).

LA SERVANTE ET LE SAMOURAÏ

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Même casting