LE TRAIN DE 16H50

Bientôt disponible
Parce que c'est la 1ère fois que Miss Marple apparait sur un écran (et avec Margaret Rutherford, 4 films !)
Policier / Suspense - 1962 - Grande-Bretagne - 87 MIN - Tous publics

Témoin d’un crime perpétré dans un train roulant presque à la même vitesse que celui dans lequel elle a pris place, Miss Marple, que la police ne croit pas, décide de mener l’enquête elle-même. C’est ainsi qu’elle va parvenir à se faire embaucher comme domestique chez les Ackenthorpe, qu’elle soupçonne ne pas être tout à fait étrangers à l’affaire...

Réalisé par

6.5 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

En 1961, une trentaine d’années après la première adaptation cinématographique d’un roman d’Agatha Christie, le cinéaste britannique George Pollock réalise le Train de 16h50, tiré d’une aventure homonyme – quoiqu’un peu différente – de Miss Marple, parue à Londres en 1957 et à Paris l’année suivante.

Alors qu’Agatha Christie décrivait Miss Jane Marple comme une créature « âgée [et] frêle d’aspect », Pollock va engager, pour cette adaptation et les trois qui suivront, la robuste et septuagénaire Margaret Rutherford. « Les Anglais raffolent de cette aimable grosse dame qui est l’image même de la laideur sympathique », écrivait à son propos le critique français Pierre Marcabru.

Face à elle, dans le rôle du Docteur Quimper, vous reconnaîtrez Arthur Kennedy, qui venait d’être nommé (pour la 5e fois) à l’Oscar du meilleur second rôle pour Comme un torrent de Vincente Minnelli. Un an plus tard, il jouera le rôle du journaliste ayant bien connu Lawrence d’Arabie dans le fameux film de David Lean. Réglez vos montres ! Ne ratez pas le Train de 16h50, avec, dès le générique, la joyeuse musique jazzy de l’éclectique Ron Goodwin.

Le contexte

Reprenant l’intrigue du Train de 16h50, Pascal Thomas confie cette fois l’enquête au couple Beresford, alias Catherine Frot et André Dussollier.

George Pollock

Autre enquête de Miss Marple, toujours incarnée par Margaret Rutherford.

FALSTAFF (1965)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS