LES ADOLESCENTES

1961
88 mn
Après le succès de "Guendalina", Alberto Lattuada poursuit avec bonheur son exploration de l'âge adolescent chez les jeunes filles
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Francesca, dix-sept ans, issue d'un milieu aisé, profite des libertés accordées par ses parents. Un matin, au lieu de se rendre comme d'habitude au lycée, elle rend une visite impromptue à Enrico, un séduisant architecte, ami de la famille mais de vingt ans son aîné. C'est le début des jeux de l'amour et du hasard pour l'adolescente attirée par l'âge adulte.
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
France | Italie
Tous publics
VM - HD
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Francesca, une jeune fille de bonne famille, âgée de dix-sept ans se réveille un matin consciente de son attirance pour Enrico, un architecte de vingt ans de plus qu’elle. Une attirance qui va hanter cette journée d’été au cours de laquelle la jeune fille, de rencontre en rencontre, va décider de ne pas résister à l’appel de la vie adulte. Au risque de subir une douce désillusion…Tel est l’argument du film, Les Adolescentes, réalisé en 1960 par le cinéaste italien Alberto Lattuada et dont il signa le scénario avec Franco Brusati, Claude Brulé et Francesco Ghedini. 

I dolci inganni que l’on pourrait traduire par « Douces tromperies , et devenu Les Adolescentes pour sa sortie en France, aborde un sujet qui dans les années 60 demeure un sujet tabou, en Italie comme ailleurs : la virginité et plus largement la sexualité des jeunes filles. Alberto Lattuada dut d’ailleurs se battre contre la censure italienne pour imposer son film, alors même que son propos n’a rien d’explicite et qu’il aborde cette question avec pudeur et retenue. Le désir sexuel est certes omniprésent, mais le cinéaste préfère en contourner la dimension charnelle au profit du trouble qu’il suscite chez son héroïne. 

Le film dans un premier temps a ainsi fait l’objet de plusieurs coupes  notamment parmi les scènes du début, au cours desquelles Francesca éprouve les premiers troubles de sa transformation de femme. Selon les propres termes de Lattuada, il devint alors « le récit sans nuance des phantasmes d’une nymphette banale. ». Mais, trois ans plus tard, le cinéaste fit appel de cette décision et put rétablir la version initiale, celle qu’on peut voir désormais.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver CALL E BY YOUR NAME (L'Italie, l'été, la première fois, la différence d'âge... Le film de Luca Guadagnino et celui de Lattuada sont proches à bien des égards pour décrire les amours naissantes et adolescentes) ou encore A NOS AMOURS (Avec le personnage de Suzanne que joue Sandrine Bonnaire, Maurice Pialat explore à sa façon la vie quotidienne d'une adolescente en pleine mutation).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné