LES ADOPTéS

2011
96 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

Lisa et Marie n’ont pas beaucoup de chance avec les hommes. La première est mère célibataire alors que la seconde peine à trouver un compagnon. Mais les deux sœurs s’entendent à merveille. Elles ont su trouver un équilibre personnel qui est bousculé quand Marie rencontre un homme, Alex, avec lequel elle file le parfait amour. Mais un accident vient tout remettre en question...

À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
France
Tous publics
VF

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Les Adoptés est un film de femmes. Non seulement parce que la réalisatrice, Mélanie Laurent, en est une, mais aussi et surtout parce que nous sommes invités à entrer dans une famille dont semblent exclus les éléments masculins, du moins dans un premier temps. La mère, Millie, noie dans l’alcool et une bonne humeur de façade une solitude que la vie a patiemment creusée. Sa fille aînée, Lisa, interprétée par Mélanie Laurent, a sans doute rencontré un homme, puisqu’elle est mère d’un petit garçon. Mais visiblement celui-là a disparu du paysage. Reste la sœur cadette, Marie, qui doute de pouvoir plaire un jour. Jusqu’à ce qu’elle rencontre quelqu’un… Une rencontre qui va d’abord déstabiliser toute la famille, qui avait fini par s’habituer à l’absence des hommes… Avant qu’un événement inattendu vienne rebattre les cartes. Mais nous n’en dirons pas plus, ce serait criminel…

C’est peu dire que Mélanie Laurent a réussi son examen de passage avec ce premier long métrage gorgé de sensibilité. Ce n’est évidemment pas la première fois, ni la dernière, soyons-en certains, qu’un comédien ou une comédienne décide de passer derrière la caméra. Et ce n’est ni la première ni la dernière fois  que le comédien ou la comédienne choisit également de rester devant la caméra, quitte à devoir se démultiplier. Mélanie Laurent dit qu’elle n’avait pas prévu de jouer et que la décision d’incarner Lisa ne s’est imposée que progressivement. Nous lui en donnons acte d’autant plus volontiers que le personnage est défendu avec vigueur, mais que la réalisatrice ne tire jamais la couverture à elle au détriment des autres personnages, au contraire. D’autant plus volontiers que les choix de mise en scène sont incontestablement soupesés de longue date, à commencer par un vrai travail sur la profondeur de champ. Sans que ce soit une constante, il n’est pas rare de trouver comme ici quelques coquetteries formelles dans les films tournés par des comédiens. Comme s’ils voulaient répondre par avance à l’accusation d’avoir privilégié le jeu sur la mise en scène. Et puisque l’on parle de jeu, saluons la performance de Marie Denarnaud et Bruno Ménochet. Nous les avions vus et parfois revus dans quelques films, nous les avions remarqués sans nécessairement se souvenir de leur nom. Après Les Adoptés c’est une lacune qui sera de toute évidence réparée.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver HASARDS ET COÏNCIDENCES (Ce sont des films sur le deuil) ou encore PARLE AVEC ELLE (Le coma de l'être aimé est central).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné