Bande Annonce de LES ARAIGNÉES DE LA NUITDécouvrez la bande Annonce de LES ARAIGNÉES DE LA NUIT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3191/fond/3191_w_500.jpg
Jean-Pierre Mocky
Catherine Van HeckeDominique ZardiFrançois ToumarkineFrançoise MichaudJean AbeilléJean-Pierre MockyMaurice VallierMichel BertayPatricia BarzykEvelyne HarterJean-Marie PloyéNadia VasilRodolphe PaulyHervé PauchonJackie Berroyer

LES ARAIGNÉES DE LA NUIT

87 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Pierre Mocky.

Casting : Catherine Van Hecke, Dominique Zardi, François Toumarkine, Françoise Michaud, Jean Abeillé, Jean-Pierre Mocky, Maurice Vallier, Michel Bertay, Patricia Barzyk, Evelyne Harter, Jean-Marie Ployé, Nadia Vasil, Rodolphe Pauly, Hervé Pauchon. Jackie Berroyer

Synopsis : A la veille des élections présidentielles, un mystérieuse réseau dont le symbole est l'araignée élimine les uns après les autres tous les candidats. Tandis qu'un seul reste en lice, l''inspecteur Gordone qui enquête en même temps sur une série de hold-ups sanglants s'oriente rapidement vers une piste politique. L'inspecteur incorruptible, qui a ses entrées au sein des hautes instances de l'Etat, va s'ingénier à découvrir à qui profite le crime...

Scénario : André Ruellan, Jean-Pierre Mocky.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, Au pouvoir, Signé Mocky, Politique et cinéma, Politique française, Cadavres d'origine française.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Les Araignées de la nuit de Jean-Pierre Mocky, c’est l’histoire de cinq candidats à l’élection présidentielle française qui se livrent un combat sans merci, voire sanglant, durant une campagne électorale sur fond de financement maffieux des partis politiques qui s’affrontent. Et pour couronner le tout, le film sortit dans les salles le 17 avril 2002, soit trois jours avant le premier tour d’une élection présidentielle qui fit beaucoup parler d’elle puisque Jacques Chirac affrontait Jean-Marie Le Pen au deuxième tour. De quoi réjouir l’esprit libertaire du cinéaste qui prend un malin plaisir à décrire des mœurs politiques douteuses, des politiciens corrompus et des pratiques fortement illégales.

Rien ni personne n’échappe à son jeu de massacre : Mocky tire sur tout ce qui bouge. Et pour mener à bien son entreprise de démolition, il utilise une situation scénaristique qui lui est chère : inventer un petit groupe de personnages qui se détestent les uns et les autres et cherchent à s‘éliminer pour la conquête du pouvoir.

C’est en 1961, dès son troisième film intitulé Snobs ! que Mocky met au point ce scénario particulièrement efficace : ici, quatre sous-directeurs d’une coopérative laitière s’affrontaient pour conquérir le fauteuil directorial après la noyade du patron dans une cuve de lait ! Quarante ans plus tard, le cinéaste récidive en adaptant son histoire à l’univers d’une campagne électorale. Partisans du politiquement correct, s’abstenir…

Avec Les Araignées de la nuit, Mocky reprend en quelque sorte du service. Mocky l’acteur faut-il préciser ici. C’est une constante chez ce cinéaste : régulièrement, tout au long de sa très riche filmographie, il se met lui-même en scène. Le métier d’acteur est d’ailleurs son premier métier qu’il commença dès l’âge de 13 ans comme figurant dans la scène du banquet des Visteurs du soir de Marcel Carné. Une fois devenu cinéaste, il a attendu de réaliser son onzième film intitulé Solo pour se donner le premier rôle et incarner un voleur au grand cœur, proche cousin du héros du film suivant L’Albatros qu’il interprète également. Viendront ensuite d’autres films et d’autres personnages incarnés par Mocky dans L’Ombre d’une chance, Un linceul n’a pas de poche ou bien encore Le Piège à cons. Successivement brocanteur, journaliste et prof de philo, Mocky se donne en général le beau rôle, celui du redresseur de torts, véritable porte-parole du cinéaste lui-même.

Devant et derrière la caméra, Mocky ne fait que se dédoubler pour devenir son meilleur porte-voix. Mais, c’est en 1984, avec A mort l’arbitre, violente charge contre le football et ses supporters incontrôlables qu’il se réserve pour la première fois le rôle d’un policier en campant l’inspecteur Granowski. Jusque-là, le cinéaste se situait plus volontiers dans le camp opposé, celui des révoltés souvent pourchassés et même tués par la police.

Dans Les Araignées de la nuit, il revêt ces mêmes habits de policier pour mieux mener l’enquête et traquer les politiciens corrompus qui n’ont pas hésité à tuer sa jeune adjointe. Comme quoi on peut cultiver un anarchisme que certains ont qualifié de viscéral et ne pas s’interdire d’incarner un représentant de l’ordre établi. A condition bien entendu qu’il s’agisse d’un Pandore justicier et capable de défendre la veuve et l’orphelin.

le contexte
A voir également
Affiche du film VIDANGE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VILLE À VENDRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALLIANCE CHERCHE DOIGT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE PIÈGE À CONS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés