LES BEAUX JOURS

2013
90 mn
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

Caroline, fraîchement retraitée, dispose désormais de beaucoup de temps devant elle. Ses enfants lui offrent un séjour aux Beaux jours, centre d’activité pour seniors. Caroline déteste l’ambiance qui y règne, mais fait la rencontre de Julien, qui a une vingtaine d’années de moins qu’elle.

Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
France
Tous publics
VF
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Les Beaux jours marque le retour au grand écran de la réalisatrice Marion Vernoux qui n’avait plus tourné pour le cinéma depuis neuf ans et sa comédie À boire, sorti en 2004. Auparavant, le projet avait été entre les mains d’Emmanuelle Bercot, la réalisatrice de Mes Chères études, qui voulait le filmer avec Catherine Deneuve, dans le rôle principal, avant de s’aviser qu’elle préférait écrire un scénario original pour la comédienne. Ce qu’elle a fait dans Elle s’en va, présenté au film romantique de Cabourg en juin 2013, en même temps que Les Beaux Jours.

Marion Vernoux a été séduite par le projet, en découvrant que ce n’était pas une histoire de cougar, mais tout simplement l’histoire d’amour d’une jeune retraitée et d’un homme qui aime les femmes, toutes les femmes. Pour écrire avec elle le scénario, Marion Vernoux a fait appel à Fanny Chesnel, l’auteur du roman Une jeune fille aux cheveux blancs dont le film est adapté et qui s’était beaucoup inspirée de sa propre mère pour son héroïne. Ensemble Vernoux et Chesnel ont repensé l’histoire d’amour. Elles ont veillé à équilibrer les personnages et ne pas sacrifier le personnage du mari, magnifiquement incarné par Patrick Chesnais.

Pour Julien, le séduisant professeur d’informatique, la réalisatrice a choisi Laurent Lafitte, de la Comédie française, non pas après l’avoir applaudi sur scène ou l’avoir apprécié dans Les Petits Mouchoirs ou un autre de ses films. C’est son chic anglais lors d’un sketch qu’il avait interprété au cours d’une soirée des Césars qui l’a décidée. Il n’avait jamais tourné avec Fanny Ardant, mais dès le premier jour, il a su qu’il saurait s’entendre avec sa partenaire. 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA BONNE ANNÉE (Parce que la femme libre qu'y interprète Françoise Fabian a inspiré Marion Vernoux dans la composition de son héroïne) ou encore STELLA (Un autre portrait de personnage féminin atypique éclairé par Nicolas Gaurin).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné