Bande Annonce de LES BIEN-AIMÉSDécouvrez la bande Annonce de LES BIEN-AIMÉS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2964/fond/2964_w_500.jpg
Christophe Honoré
Catherine DeneuveChiara MastroianniLouis GarrelLudivine SagnierBonnie DuvauchelleClara CousteDustin Segura-SuarezGuillaume DenaiffeMichel DelpechMilos FormanOmar Ben SellemPaul SchneiderRadivoje BukvicAmélie FlottatAnaïs ChetouiFrancine Beaur

LES BIEN-AIMÉS

133 mn

Note de SensCritique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Christophe Honoré.

Casting : Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, Louis Garrel, Ludivine Sagnier, Bonnie Duvauchelle, Clara Couste, Dustin Segura-Suarez, Guillaume Denaiffe, Michel Delpech, Milos Forman, Omar Ben Sellem, Paul Schneider, Radivoje Bukvic, Amélie Flottat, Anaïs Chetoui. Francine Beaur

Synopsis : Entre le Paris des années 1960 et le Londres des années 2000, le portrait amoureux de Madeleine, puis sa fille Véra. Mais, le temps passe, comme les hommes qui, parfois, reviennent. Il y a Jaromil, le médecin tchèque, François, le militaire français, Henderson, le musicien anglais. Chacune à leur façon, les deux femmes vont tenter de résister au temps qui passe et qui s’attaque aux sentiments les plus profonds.

Scénario : Christophe Honoré.
Musique : Alex Beaupain.
Pays : France | Royaume-Uni | République Tchèque
Tags : Drame.

Film pas encore disponible

Après avoir intitulé son film l’Imprudence, en échos aux imprudences amoureuses permises hier, devenues fatales aujourd’hui, Christophe Honoré le rebaptisa les Bien-aimés, puisqu’il met en scène, entre 1963 et 2008, entre Paris et Londres, via Prague, Montréal et Reims, des personnages pas toujours certains d’être vraiment « bien-aimés ».
Présenté en clôture du festival de Cannes 2011, il s’agit du huitième long métrage de ce réalisateur breton, né à Carhaix dans le Finistère, en 1970. Ex chroniqueur aux Cahiers du Cinéma – sous le pseudonyme de Roland Cassard, l’ami d’enfance amoureux d’Anouk Aimée dans Lola de Jacques Demy – dramaturge, romancier, prolifique auteur de livres pour la jeunesse – il a même reçu le prix Baobab du Salon du livre de jeunesse de Montreuil –, c’est en 2000 que Christophe Honoré devient scénariste – avec les Filles ne savent pas nager d’Anne-Sophie Birot – puis, en 2001, à 31 ans, réalisateur avec un court métrage et, très vite, un premier long, interprété par Béatrice Dalle et Romain Duris, 17 fois Cécile Cassard, toujours en mémoire de Jacques Demy.
Il y aura ensuite, Ma mère, d’après Georges Bataille, avec Isabelle Huppert et Louis Garrel, qui deviendra l’un de ses comédiens fétiches, comme le deviendront, aussi, Ludivine Sagnier et Chiara Mastroianni que l’on retrouve, ici, avec lui, autour de Catherine Deneuve.
Vous reconnaîtrez, dans le rôle du premier mari de Catherine Deneuve, le cinéaste Milos Forman – Vol au dessus d’un nid de Coucous, Amadeus et j’en passe – et, dans le rôle de son second mari, le chanteur Michel Delpech – Chez Laurette, Pour un flirt et j’en passe aussi – qui, à 65 ans, faisait ici des débuts de comédien particulièrement remarqués.

Quatre ans après les Chansons d’amour, dans lequel les personnages interprétaient les chansons d’Alex Beaupin, auteur-compositeur-interprète et César de la meilleur musique, pour ce film-là précisément, Christophe Honoré n’avait pas prévu que les Bien-aimés devienne, lui aussi, une sorte de comédie musicale. Tout juste demanda-t-il à Alex Beaupin, en guise de clin d’œil et alors que le tournage était déjà commencé, d’écrire une chanson. Une seule ! Et puis, il le rappela pour une deuxième, une troisième et ainsi de suite jusqu’à ce qu’une douzaine de chansons viennent se substituer aux dialogues. « Elles sont le moteur qui ouvre la porte au lyrisme », affirme le cinéaste.
Grand cinéphile, Christophe Honoré a toujours été fasciné par Catherine Deneuve, qu’il dirigeait, ici, pour la première fois, après avoir coécrit le scénario du film de Gaël Morel, Après lui, dans lequel elle incarnait cette maman obsédée par le meilleur ami de son fils, mort dans un accident de voiture.
Pour Christophe Honoré, Catherine Deneuve n’est pas seulement une « icône », c’est aussi une « immense comédienne ». Après le tournage des Bien-aimés, il évoqua « la constante richesse de ses propositions et son plaisir, rare, de jouer avec les autres ». Tout particulièrement ici, avec deux partenaires qui n’étaient pas des acteurs, Milos Forman et Michel Delpech, « pétrifiés » – c’est le mot utilisé par Christophe Honoré –, « pétrifiés » d’avoir à se mesurer à elle, qui, d’après les témoins, passa son temps à les rassurer.
En revanche, elle n’eut pas besoin de rassurer Chiara Mastroianni, sa fille, avec laquelle elle avait déjà joué dans une demi-douzaine de film, depuis 1979 et A nous deux de Claude Lelouch. Elles avaient même, déjà, été mère et fille dans Ma Saison préférée, d’André Téchiné, sans oublier Persepolis, le film d’animation de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, dans lequel Chiara Mastroianni prêtait sa voix à Marjane, la jeune héroïne iranienne rêvant de liberté, et Catherine Deneuve, à sa mère. « Il y avait, chez elles deux, le désir d’un vrai rendez-vous, se souvient Christophe Honoré. C’était enfin pour elles la rencontre ʺnaturelleʺ qu’elles espéraient. »
Enfin, si Ludivine Sagnier joue le rôle de Catherine Deneuve, jeune femme, c’est la charmante Bonnie Duvauchelle qui joue le rôle de Chiara Mastroianni, enfant. Rien de plus logique, le papa de cette fillette de 6 ans n’est autre que Nicolas Duvauchelle et la maman, Ludivine Sagnier !

" Mais rien ne vient ni ne m'entraîne "

C'est comme ça que j'aime Honoré. Quand il fait semblant d'être dans la légèreté, le détachement pour en fait nous en dire beaucoup sur toute une vie, une longue vie qui fait se mêler plusieurs générations de femmes et qui pour notre plus grand bonheur réuni à la fois ...

Lire la suite
8
eloch

Un plaisir coupable

Je surnote le film. J'en ai conscience. Sur le plan technique, il y a trop d'imperfection. Les chansons sont une déception, par rapport à la beauté des "Chansons d'amour". Le rythme est mal soutenu, et la direction d'acteur est catastrophique (Catherine, Ludivine, qu'a-t-on ...

Lire la suite
9
Eileen Tchoucky Heigh

Une traversee dans ville nocturne ou diurne accompagne(s) ou pas - un cri

Emouvant.....un cri qui sort.Les amours turbulentes,...des emotions intenses....qui restent indicibles Je suis peut-etre maladroite mais ce film tout en ayant ses defauts est un hymne a l'amour celui qui est condamne . Les beaux decors des villes restent signes silencieux des ...

Lire la suite
8
fleurblanche234
le contexte
A voir également
Affiche du film LES BIEN-AIMÉS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHANSONS D AMOUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS PARIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés