LES BONNES SOEURS

Bientôt disponible
Rarement depuis le cinéma italien des années 60 et 70 on a aussi crument abordé la question du sexe au coeur même de la maison de Dieu. Un voyage déroutant et blasphématoire qui provoque un rire gêné mais franc !
Comédie - 2017 - Etats-Unis d'Amérique|Canada - 87 MIN - Tous publics
En plein Moyen-Age, un jeune serviteur quitte ses maîtres et trouve refuge dans un couvent. Mais il découvre que ses pensionnaires ont un tempérament particulier.

Réalisé par

5.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR

Avant de vous laisser regarder le film de Jeff Baena, une précision en forme de mise en garde s’impose : si vous vous attendez à assister à la mise en scène du quotidien de religieuses dans l’ambiance recueillie d’un couvent oublié par le temps et les hommes...passez votre chemin ! Non, Les bonnes sœurs vous propose un tout autre spectacle : plus trash, plus cash, à la limite du blasphématoire... Bienvenue dans un XIVe siècle où être nonne n’est pas toujours un choix et où l’existence derrière les hauts murs de la maison du Seigneur n’est pas forcément de tout repos. 

Vous allez faire connaissance avec sœurs Alessandra, Fernanda et Ginerva, dont les sens déjà bien aiguisés vont être mis sur des charbons ardents par l’arrivée au couvent d’un beau jeune homme en fuite, poursuivi pour luxure aggravée... Sexe, rites paiens, insultes et violence : le Diable s’invite soudainement chez les filles de Dieu et déchaine ses passions. 

A l’écran Alison Brie, Dave Franco ou John C. Reilly s’en donnent à cœur joie et démontrent que les voies du Seigneur sont bien les seules à être impénétrables...

Le contexte

Alison Brie

On image forcément un couvent comme un lieu de silence et de recueillement... Mais il arrive aussi que les religieuses aient l'idée d'en modifier les codes...

Jeff Baena

Moines ou bonnes soeurs, les serviteurs du Seigneurs s'éloignent parfois des préceptes de la Bible. Fornication, péchés multiples et même meurtres : rien ne semble pouvoir les arrêter...

CELIBATAIRE MODE D'EMPLOI

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS