LES BRAQUEUSES

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que le film renvoie à un authentique fait divers sur des micro hod ups (féminins de surcroit)
Comédie - 1994 - France - 91 MIN - VF - Tous publics
Dans la Drôme, quatre jeunes femmes en galère, Cécile, Muriel, Bijou et Lola, ayant du mal à joindre les deux bouts, veulent se sortir de la médiocrité. Délaissant la légalité, elles décident de braquer un sex-shop. Mais la maigreur de ce premier butin les conduit à passer à la vitese supérieure en s'ataquant à une banque. C'est pour elles le coup du siècle. Mais y parviendront-elles ?

Réalisé par

3.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Nous sommes dans la Drôme, à Montélimar. Cécile, Muriel, Bijou et Lola, ayant du mal à joindre les deux bouts veulent se sortir de la médiocrité. Elles décident alors de braquer un sex-shop mais l’opération ne leur rapporte qu’une petite somme d’argent bien insuffisante pour rembourser toutes leurs dettes. Les quatre amies vont alors passer à la vitesse supérieure en décidant de s’attaquer à une banque, « Le Crédit de la Drôme ».  Mais comment se déroulera ce braquage minutieusement préparé ? Telle est la situation racontée par Jean-Paul Salomé, Joëlle Goron, Laurent Bénégui et Gérard Mordillat, les quatre scénaristes du film Les Braqueuses réalisé par Jean-Paul Salomé.

 

« Imaginez des femmes qui mènent une vie tranquille avec leurs enfants, leurs maris, leurs problèmes de factures et qui tout d’un coup, perdent la tête pour nager en plein western, révolver au poing. » C’est ainsi que Jean-Paul Salomé résumait le propos de son film au moment de sa sortie en salles. Et pour incarner ces quatre cow-boys au féminin, il a rassemblé un casting composé de véritables tempéraments : Catherine Jacob, Clémentine Célarié, Alexandra Kazan et Nanou Garcia. Avec pour corser le tout, Annie Girardot dans le rôle de la mère de Cécile, le personnage incarné par Catherine Jacob.

 

Pour porter à l'écran cette histoire rocambolesque avec ses trois coscénaristes, Jean-Paul Salomé s’est en fait appuyé sur des faits identiques qui s’étaient déroulés peu de temps auparavant dans le Vaucluse.  Dans la réalité il s’agissait de cinq femmes jugées en 1996 pour avoir braqué sept banques dans leur région six ans plus tôt.  Au total, leur butin s’est élevé à 300 000 francs de l’époque, selon un mode opératoire particulièrement rôdé : deux femmes qui opèrent, une qui les conduit et deux au repos.  Elles seront finalement arrêtées par les gendarmes à la suite d’une longue enquête et alors qu’elles avaient cessé leurs activités délictueuses.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Catherine Jacob

Dans ce film de Woody Allen, les braqueurs sont de véritables Pieds nickelés

Jean-Paul Salomé

Quand quatre caissières décident de monter une équipe de catch féminin en tout amateurisme

CHEZ NOUS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Même casting

Même casting