LES CENT CAVALIERS

1964
110 mn
Parce que certes le film prend des libertés avec l'Histoire, mais l'affrontement Maures - Castillans en l'an 1000 demeure actuel
Inclus dans l’abonnement
L'an mille après Jésus-Christ. Dans un village de Castille, Sancha, la jolie et impétueuse fille de l'alcade local, est courtisée par Don Jaime et Fernando, un jeune marchand. Mais les Maures, installés en Espagne, cessent de se comporter avec componction et se conduisent bientôt comme des occupants...
Inclus dans l’abonnement
Aventure / Action
Allemagne | Espagne | Italie
Tous publics
VM - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Les enfants apprennent à l’école que Charles Martel a arrêté les Arabes à Potiers en 732. Or quelques années plus tôt les Maures avaient conquis une bonne partie de l’Espagne. L’action des Cent Cavaliers se situe autour de l’an 1000, alors que ceux-ci règnent en maîtres dans la Péninsule ibérique. Le film raconte l’occupation d’un village castillan, fustige la couardise des habitants, prêts à tous les compromissions, puis au fur et à mesure que les Maures révèlent leur cruauté et leur rapacité, célèbre la révolte de certains, qui mènent une action de résistance…

C’est de fait une véritable tranche d’Histoire que nous sert Cottafavi, qui illustre une période mal connue, celle de la Reconquête espagnole, qui attendra néanmoins le règne des rois catholiques, au XVè siècle pour définitivement triompher de l’envahisseur musulman. Le cinéma ne s’est pas beaucoup intéressé à cette Reconquête, à l’exception d’Anthony Mann, qui lui a consacré un film des plus spectaculaires (même s’il est permis de penser que le cinéaste est plus à l’aise quand il fait des westerns), Le Cid. Un personnage que tout le monde connaît de ce côté-ci des Pyrénées grâce à Corneille. Et dont l’aura n’a jamais faibli au pays de Cervantes. Au point que Les Cent Cavaliers a Les Fils du Cid comme sous-titre…

Mais le film ne s’adresse pas particulièrement aux enfants de Castille, il a évidemment vocation à toucher un public international. Coproduit par les Italiens, les Espagnols et les Allemands (qui ont tous par voie de conséquence placé des comédiens de chez eux dans le casting), le film est intégralement parlé italien, alors que les différents protagonistes sont castillans ou maures. Celui qui est à la tête des envahisseurs, le cheik Abdelgaban est incarné par un certain Wolgang Preiss, natif de Nuremberg. C’est le charme des coproductions…

 
Dans le même genre vous pouvez trouver SEPT ÉPÉES POUR LE ROI (Parce que ce film trépidant est signé Riccardo Freda. Ce réalisateur est, avec Vittorio Cottafavi, un des maître du cinéma d'aventure italien (péplum, film de cape et d'épées).) ou encore LE CID (Parce que cette superproduction épique se déroule également en Espagne autour de l'An Mil, et voit Charlton Heston protéger son pays contre les Maures.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné