LES CHANSONS QUE MES FRÈRES M'ONT APPRISES

2015
90 mn
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

Après avoir achevé ses études, Johnny, jeune Indien s’apprête à quitter la réserve où il vivait jusqu’alors. Son idée est de partir avec sa petite amie, chercher du travail à Los Angeles. Mais la mort soudaine de son père bouleverse ses plans. Johnny va-t-il finir par quitter ce lieu où il a toutes ses attaches ?

Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
Etats-Unis
Tous publics
VO - HD
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

La réalisatrice Chloé Zhao est née à Pékin, mais elle en est partie à 14 ans et n’a depuis cessé de bouger. Elle a ainsi étudié les sciences politiques au prestigieux Mount Holyoke College dans le Massachusetts avant d’apprendre la production des films à l’université de New York. Le fait qu’il lui soit si naturel de changer de maison et de pays l’a conduite à explorer la notion de « chez soi » dans ses films. Et notamment dans son premier long métrage Les Chansons que mes frères m’ont apprises tourné dans la réserve indienne de Pine Ridge dans le Dakota.

Avant de tourner, la réalisatrice a passé pas moins de 4 ans dans cette réserve avec les Indiens Lakotas qui, contrairement à elle, ont un attachement profond à leur maison, leur famille et leur communauté. Ce qui explique leur difficulté à partir de la réserve, même s’ils n’y sont pas heureux. « Presque tous les personnages de mon film sont inspirés de personnes que j’ai rencontrées à Pine Ridge. J’espère qu’après avoir vu le film, les spectateurs auront le sentiment d’avoir rencontré des êtres complexes, qui ont chacun leur personnalité, comme trop peu souvent les films montrent ces Indiens.

Pour le casting, Chloé Zhao a naturellement puisé parmi les Lakotas de la réserve. John Reddy, son acteur principal y a grandi et vient de finir ses études secondaires. Pour jouer sa petite sœur de 13 ans, la cinéaste a engagé une jeune Lakota, encore collégienne, mais qui passe ses étés à faire des concours de danse traditionnelles indiennes à travers les Etats-Unis. Quant à Travis Lone Hill qui incarne Travis, il est dans la vie, plasticien, poète et tatoueur. L’actrice la plus expérimentée était Irene Bedard, issue des tribus Inuits. Elle avait déjà prêté sa voix à Pocahontas dans le dessin animé de Disney et tenu un second rôle dans Le Nouveau Monde de Terrence Malick.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LES CHEYENNES (Il y est question de la difficulté pour les Indiens de quitter les Réserves) ou encore DOPE (Un autre film sur la jeunesse produit par Forest Whitaker).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Pas si éloigné