LES CHARIOTS DE FEU

Bientôt disponible
Pour un film cité par M.Bean lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Londres 2012
Aventure / Action - 1981 - Grande-Bretagne - 115 MIN - Tous publics

1978. Dans l’église de St-Brides, sir Andrew Lindsey rend hommage à la mémoire de Harold Abrahams, doyen des athlètes britanniques. Dans l’assistance, Aubrey Montague, journaliste qui l’a bien connu se souvient… Au collège de Caïus à Cambridge, en 1919, il entamait sa première année d’étude avec Harold. Au milieu de la fine fleur de la société anglaise, Harold, fils ...

Réalisé par

6.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Philippe Rouyer
Philippe Rouyer
CHRONIQUEUR

Les Chariots de feu qui a représenté la Grande-Bretagne au festival de Cannes 1981 est né d’une idée de David Puttnam. Alors qu’il venait de produire Duellistes, le premier long métrage de Ridley Scott, et Midnight Express, Puttnam a découvert par hasard dans un livre sur l’histoire officielle des Jeux Olympiques, les aventures des deux coureurs qui ont illuminé les Jeux de 1924. D’origine modeste, l’Anglais Harold Abrahams s’était fait connaître à l’université de Cambridge grâce à ses talents d’athlète. Il fut un des premiers amateurs à engager un entraîneur professionnel pour se préparer aux épreuves olympiques de 1924. Son grand rival sur l’épreuve du 100 mètres, l’Ecossais Eric Liddell ne s’est finalement pas présenté au départ car la course avait lieu un dimanche et courir ce jour-là était contraire à sa religion. Mais Liddell a remporté avec les honneurs le 400 mètres.

Puttnam a confié l’écriture du film à l’Anglais Colin Welland, qui s’est d’abord fait connaître en tant qu’acteur dans des films comme Kes de Ken Loach ou Les Chiens de paille de Sam Peckinpah, avant de faire valoir ses talents de scénariste. Pour la télévision d’abord, puis pour le cinéma. Avant Les Chariots de feu, il s’était taillé un beau succès avec Yanks, le film de John Schlesinger, qui évoquait les conflits et le bouillonnement de la jeunesse à travers la chronique d’un contingent de soldats américains installés au Pays de Galles, en 1943.

Avant d’incarner Harold Abrahams, Ben Cross avait joué un jeune soldat dans Un pont trop loin en 1977. Mais ce sont ses performances sur les planches qui ont incité à l’engager pour jouer le rôle principal des Chariots de feu. Ian Charleson, qui joue son rival Eric Liddell, était lui aussi un grand comédien de théâtre, qui n’était apparu au cinéma que dans le film Jubilee de Derek Jarman.

Le contexte

un autre film historique écrin par Colin Welland

Hugh Hudson

un autre film qui raconte l'ascension par le sport d'un jeune homme d'origine modeste

PLAISIRS DE FEMME

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS