Bande Annonce de LES CHEYENNESDécouvrez la bande Annonce de LES CHEYENNES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7751/fond/7751_w_500.jpg
John Ford
Carroll BakerKarl MaldenRichard WidmarkArthur KennedyDolores Del RioGilbert RolandPatrick WayneRicardo MontalbanDann CarrJudson PrattKen Curtis

LES CHEYENNES

148 mn

Note de SensCritique :

7.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : John Ford.

Casting : Carroll Baker, Karl Malden, Richard Widmark, Arthur Kennedy, Dolores Del Rio, Gilbert Roland, Patrick Wayne, Ricardo Montalban, Dann Carr, Judson Pratt. Ken Curtis

Synopsis : La nation cheyenne quitte les terres de l'Oklahoma où elle est parquée et tente de rejoindre, affamée, sa terre natale. Poursuivis par la cavalerie américaine, certains se mettent sous la protection des autorités qui les renvoient dans leur réserve. Décidés à se battre jusqu'au bout, ils rejoignent les révoltés, tandis que le Capitaine Archer, avec l'aide du secrétaire d'Etat à l'Intérieur, négocie une paix destinée à respecter leurs droits.

Scénario : James R. Webb.
Musique : Alex North.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Guerre / Western.

Film pas encore disponible

Les Cheyennes occupe assurément une place à part dans l’imposante filmographie de John Ford. D’abord, parce que réalisé en 1964, il s’agit de son avant-dernier film. Ensuite, parce que c’est le plus ambitieux de toute sa période parlante et qui s’avéra en outre le plus  coûteux ! Enfin, et c’est peut-être la singularité la plus forte et la plus remarquable, il s’affirme comme un film crépusculaire, un western  d’apparence classique mais en rupture avec l’inspiration habituelle du cinéaste. À bien des égards, on est loin du Massacre de Fort Apache, de Rio grande ou des Cavaliers.

Le film de Ford raconte l’incroyable épopée de deux cent quatre-vingt-six Cheyennes qui, fuyant leur réserve de l’Oklahoma où ils mourraient de faim, rejoignent les terres de leurs ancêtres sur la Yellowstone River, à plus de deux mille kilomètres de là. Le cinéaste s’est inspiré de deux romans, l’un publié par Howard Fast en 1941 et intitulé La Dernière frontière, l’autre, Automne cheyenne, sorti en 1953, et signé de Mari Sandoz. Tous deux relatent les mêmes faits réels qui se déroulèrent durant l’hiver 1878-1879, mais selon des points de vue différents : le premier, du point de vue des Blancs, le second, du point de vue des Cheyennes.

 

Ford, et c’est bien l’extrême singularité de son propos, adopte le même parti pris que Sandoz, ainsi qu’il l’expliqua lui-même : « Cela faisait longtemps que je voulais faire un film adoptant le point de vue des autochtones. Je voulais montrer comment ils étaient vraiment. J’aime beaucoup les Indiens. Nous les avons très mal traités, il faut l’admettre. C’est une tache sur notre réputation. Nous les avons trompés, volés, massacrés et tout le reste et lorsqu’ils tuent un seul Blanc, on fait donner la troupe. »

Comme on l’a vu, les ambitions de Ford étaient pour le moins élevées. Mais les réalités de la production, malgré un budget conséquent, ont eu raison d’une bonne partie de cette exigence. Au final, le casting tout d’abord sera bien loin des souhaits initiaux du cinéaste. Plus essentiel encore, le scénario adopte presque uniquement le point de vue des deux protagonistes blancs incarnés par Richard Widmark et Caroll Baker. Enfin, ce scénario, écrit par James R. Webb, n’est guère en adéquation avec la subtilité première des intentions affichées par Ford.

 

Certes, le film tel qu’on vient de le voir est en recul sur bien des points si on le compare aux rêves affichés par Ford. Aux erreurs historiques factuelles viennent s’ajouter et la disparité d’un casting inégal et l’improbable présence d’une histoire d’amour au milieu d’un récit dramatique. Mais, ces faiblesses s’estompent devant un propos métaphorique où il est aisé de lire une méditation sur la vieillesse, le cinéma et l’Amérique de la part d’un cinéaste qui sait que la fin est proche. D’où l’indéniable mélancolie qui irradie l’ensemble du film.

 

Faut-il s’étonner que le public américain de 1964 n’ait guère apprécié que Ford, jusque-là cinéaste rassurant, mette ainsi en avant le génocide des Indiens ? Non évidemment, et c’est peut-être ce qui explique l’échec du film aux Etats-Unis et son succès partout ailleurs dans le monde ! Depuis lors, il est devenu aux Etats-Unis un film monument, le « film de la rédemption » ou bien encore « le dernier geste expiatoire » pour reprendre des expressions de la presse américaine. Le temps a fait son œuvre et le propos de Ford est devenu celui d’une nation toute entière, ou presque…

Cheyenne Ford ever

J'ai la chance d'avoir pas trop loin de chez moi la "Maison de la Culture" de la ville de Namur (une petite ville belge) qui chaque année propose une programmation de Classiques du cinéma (pellicules prêtées par la Cinematek de Bruxelles) à raison d'un film toutes les deux ...

Lire la suite
7
Mr_Jones

L’adieu par les armes.

Le recours à la voix off n’est pas chez Ford une nouveauté. Toutefois, celle des Cheyennes a une importance capitale : elle explicite clairement le projet de porter à l’écran ce qui sera « considéré comme un détail de l’Histoire », à savoir le sort réservé aux ...

Lire la suite
7
Sergent Pepper

Les Cheyennes (1964)

Il s'agit d'un western en couleur d'une durée d'environ 2h20 et se déroulant dans les années 1878, 1880. Les Cheyennes vaincus par les blancs ont été déportés dans des réserves situées à 2000 km de chez eux, dans des régions désertiques sans gibier. Contrairement à ...

Lire la suite
7
greenwich
le contexte
A voir également
Affiche du film METEOR
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CINGLÉE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MOGAMBO

à partir de

7.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film 300

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés