LES DEMOISELLES ONT EU 25 ANS

Bientôt disponible
Parce qu'elles ont eu 25 ans il y a 20 ans déjà!
Documentaire - 1996 - France - 63 MIN - Tous publics

Vingt-cinq ans après le tournage des Demoiselles de Rochefort, la ville décide de fêter le quart de siècle de ce film mythique de Jacques Demy. Agnès Varda est au rendez-vous, elle filme les lieux du tournage et donne la parole à ceux qui se souviennent, qu’il s’agisse des comédiens du film, à commencer par Catherine Deneuve, véritable reine de la fête, ou des Rochefortais anonymes…

Réalisé par

7.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Tout le monde connaît Les Demoiselles de Rochefort, la plus belle de toutes les comédies musicales jamais tournées en France. Une œuvre signée Jacques Demy, véritablement en état de grâce, le film de tous les risques, où la naïveté est assumée et confine au sublime, où le spectateur est en état d’apesanteur. Rochefort rivalise ainsi, le temps d’un film, avec Hollywood. La Metro Goldwyn Mayer n’aurait pas rougi de l’avoir à son catalogue. D’ailleurs deux très grandes stars ont traversé l’Atlantique pour se joindre à la fête. Gene Kelly, qui de Chantons sous la pluie à Un Américain à Paris, incarne à lui seul toute la comédie musicale américaine d’après-guerre, et George Chakiris, le héros du chef d’œuvre de Robert Wise, West Side Story, qui venait de déferler sur le monde. Excusez du peu.

Les Demoiselles de Rochefort date de 1966. Si les demoiselles, en l’occurrence Catherine Deneuve et sa sœur Françoise Dorléac marquent le film de leur grâce, l’autre moitié du titre n’est pas pour rien. Car le film n’aurait évidemment pas le même cachet s’il avait été tourné à Pont-à-Mousson ou à Argenton-sur-Creuse. La ville de Rochefort possède des vertus architecturales qui la rendent unique. Les Rochefortais et Rochefortaises ne sont en tous cas pas peu fiers d’avoir contribué à la réussite du film. Qui continue à assurer à la ville une aura qu’elle n’aurait pas acquise autrement. En 1992, pour les 25 ans de la sortie du film, la municipalité a eu l’idée de convier tout le monde à souffler les bougies…

Agnès Varda était évidemment invitée. Parce qu’elle avait participé au tournage. Parce qu’elle était la compagne de Jacques Demy. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle décide d’en faire un film. Pour rendre compte des traces que Les demoiselles  a laissées dans les têtes et dans les âmes. Bien sûr certains manquent à l’appel, hélas. A commencer par l’une des jumelles du film, François Dorléac, qui s’était tuée en voiture quelques mois après le clap de fin. Et Jacques Demy bien sûr, disparu deux ans plus tôt, alors que les demoiselles n’avaient que 23 ans. Et quelques anonymes… Mais les présents sont suffisamment nombreux pour entretenir la flamme. Et l’émotion est générale lors de ces retrouvailles un peu particulières. On ne connaît pas d’exemple comparable, un autre anniversaire cinématographique célébré par une ville entière. Le film de Demy est à part, celui de Varda qui lui rend hommage en témoigne…

Le contexte

Catherine Deneuve

C'est un film de fiction, mais qui se laisse porter avec le recul du temps sur le succès d'un film hors normes, et en célèbre la magie.

Agnès Varda

C'est un beau portrait nostalgique d'un maître du cinéma, François Truffaut.

PEAU D'ÂNE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS