LES DÉMONS DE JÉSUS (VERSION RESTAURÉE)

1996
113 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

1996
113 mn
Le cinéma français retrouve le plaisir des dialogues argotiques.
Jo Jacob, un ancien forain, vit avec ses quatre fils et sa fille dans la maison qu'il a gagnée au poker contre Raymond Piacentini, un carrossier sicilien qui habite désormais dans une cabane installée sur son chantier. Jésus et Néné, deux de ses fils, gagnent leur maigre pitance à coups de petites combines...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

La télévision familiale diffuse l’image du vieux général de Gaulle. Nous sommes en lointaine banlieue parisienne, peu avant mai 68, dans la maison d’un forain alcoolique qui n’a jamais encaissé la perte de son manège. Il y a aussi la mère, deux fils qui vivent d’expédients, Jésus et Dédé, un troisième encore à l’école et Marie, la fille, qui est caissière. Les Démons de Jésus est une tranche de vie dans la tradition populiste d’un cinéma français attentif aux déclassés, avec les débordements de la comédie italienne.

Les antagonistes sont des carrossiers italiens et Gérard, le frère stupide de Mathilde, une collègue de Marie dont Jésus tombe amoureux. Voici les éléments dramatiques en place, puisque Gérard use de l’intimidation et de la violence pour s’opposer au bonheur des amoureux et qu’un des carrossiers s’intéresse trop à Marie. Toute cette faune est étudiée dans des décors pittoresques et glauques, avec comme point central, l’Elvis, le bar des épaves. La bande musicale est omniprésente, faite de morceaux de Jerry Lee Lewis et Otis Redding, et les dialogues sont truffés d’argot et de répliques qui ont contribué à la réputation du film.

C’est la première réalisation, en 1997, de Bernie Bonvoisin, le chanteur du groupe Trust. Il la place sous la tutelle du Che Guevara, mais la critique sociale et politique qu’on pouvait attendre de lui n’est pas développée. Comptent davantage les ambiances et une galerie de personnages, riche de seconds rôles, qui offre aux comédiens des prestations excentriques. Dans le rôle-titre, Thierry Frémont est remarquable.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA CARAPATE (Autre comédie évoquant la France de mai 68 et la figure de De Gaulle.) ou encore L'AN 01 (Autre film traversé par l'esprit de Mai 68.).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné