Bande Annonce de LES ENFANTS DE L'IMPASSEDécouvrez la bande Annonce de LES ENFANTS DE L'IMPASSE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4663/fond/4663_w_500.jpg
Alan J. Pakula
Albert FinneyAnthony HealdJohn KelloggKevin AndersonMattew ModineElizabeth ParrishFranco FerraraNovella Nelson

LES ENFANTS DE L'IMPASSE

111 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Alan J. Pakula.

Casting : Albert Finney, Anthony Heald, John Kellogg, Kevin Anderson, Mattew Modine, Elizabeth Parrish, Franco Ferrara. Novella Nelson

Synopsis : Treat et Philip, deux jeunes orphelins, vivent reclus dans une maison délabrée et crasseuse dans une banlieue du New Jersey. Le premier commet de petits vols pour nourrir son frère à qui il interdit de mettre le nez dehors sous prétexte qu’il souffrirait d’une « allergie à l’extérieur ». Lors d’une de ses sorties, Treat rencontre un certain Harold, qu’il fait venir chez lui afin de le séquestrer, le prenant pour un riche homme d’affaires…

Scénario : Lyle Kessler.
Musique : Michael Small.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame.

Film pas encore disponible
Après avoir signé des films aussi marquants que Klute, Les Hommes du Président ou encore Le Choix de Sophie qui a valu un Oscar à Meryl Streep, Alan J. Pakula a tourné en 1986 ces Enfants de l’impasse, adapté d’une pièce à succès de Lyle Kessler.

Le réalisateur a été touché par la rencontre entre ces deux frères orphelins cloîtrés dans une maison délabrée et un étonnant gangster en qui ils vont trouver un père de substitution.Les Enfants de l’impasse repose grandement sur l’interprétation de ses trois personnages principaux, et Pakula a repris deux comédiens qui avaient déjà joué la pièce pendant des mois. Kevin Anderson retrouve donc le rôle de Philip et le rôle de Harold, le truand, est tenu par Albert Finney, fameux acteur britannique qui a notamment incarné Hercule Poirot dans Le Crime de l’Orient-Express.

Pour interpréter Treat, il a fait appel à Matthew Modine, qui venait de terminer Full Metal Jacket de Kubrick. Et plus de vingt ans après le tournage, Modine assurait encore que Les Enfants de l’impasse était peut-être le film sur lequel il avait pris le plus de plaisir à travailler.
Alan Pakula avait toujours évité d’adapter des pièces de théâtre à l’écran parce qu’il les trouvait trop claustrophobes, l’espace étant le plus souvent limité à un ou deux décors.  En allant voir Les Enfants de l’impasse sur scène, le réalisateur s’est senti « ému et amusé », mais il n’y voyait pas la matière d’un film. Jusqu’au moment où le personnage de Philip sort de la maison, prend une bouffée d’air et contemple le ciel. À cet instant, le cinéaste s’est dit « on peut en faire un film ! » Restait un défi de taille : parvenir à maintenir l’intérêt du spectateur jusqu’à ce point précis. » Qu’à cela ne tienne, le réalisateur a contacté Lyle Kessler, l’auteur de la pièce pour lui demander s’il pouvait l’adapter au cinéma. Kessler, avait déjà été sollicité par plusieurs producteurs, mais devant l’engouement de Pakula il a accepté la proposition d’autant que le cinéaste souhaitait qu’il écrive le scénario.

La grande question était de garder ou pas le huis clos tout du long. Pakula a fait le choix de ne pas tomber dans le travers de nombreux scripts tirés de pièces de théâtre. En voulant « ouvrir » par des scènes à l’extérieur, le drame perd souvent en intensité. Le huis clos est donc assumé mais la première séquence du film, située dans un parc, est là pour bien faire exister le monde extérieur, si bien que lorsqu’on pénètre dans la maison on ressent d’autant plus fort ce sentiment d’enfermement. Pendant les répétitions avant les prises de vues, si Kevin Anderson et Albert Finney qui avaient joué la pièce sur les planches étaient à l’aise, Matthew Modine, lui, a eu plus de mal à entrer dans la peau de son personnage. Pakula a alors eu l’idée de le faire « coacher » par un prof de diction qui lui enseignerait le langage rude, un peu voyou de Treat. Et en effet en s’appropriant cette façon de parler, Modine s’est emparé de l’agressivité caractéristique du personnage et tout s’est mis en place.

Enfin, pour que le comédien Kevin Anderson soit parfaitement chez lui dans le décor, Pakula lui suggéra d’y passer une nuit. Mais le comédien ne s’est pas contenté de cette seule nuit, il a prolongé l’expérience pendant plus d’une semaine. Si bien qu’un matin le réalisateur lui a lancé : « On va finir par te faire payer un loyer ! »

le contexte
A voir également
Affiche du film MARY

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film THE DARK KNIGHT RISES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L AFFAIRE PELICAN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés