Les feux du music-hall

Bientôt disponible
Parce que même co signé Alberto Lattuada, le film est aussi le premier de Fellini
Comédie - 1956 - Italie - 93 MIN - Tous publics
Une troupe de comédiens minables survit de spectacles ringards en représentations calamiteuses sillonnant l'Italie profonde. Mais une beauté ramassée au hasard de leurs pérégrinations va déstabiliser l'équilibre précaire de la compagnie. Même dans le dénuement culturel et financier les comédiens continuent de parader, se jalouser et croire en des lendemains qui chantent.
6.5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

“Les feux de la rampe” de Chaplin sonnaient le glas d’une certain forme de burlesque anglo-américain, « Les feux du music-hall » inaugurent d’une certaine manière l’ascension poético-burlesque de Federico Fellini. Le film millésimé 1950 est en fait cosigné Alberto Lattuada/Federico Fellini. C’est officiellement le premier film de Fellini, et c’est loin d’être le dernier de Lattuada. Cette rencontre se fait sur un sujet, fourni par Fellini et sur une affaire de famille, les deux héroïnes du film Carla del Poggio et Giulietta Masina étant les épouses des réalisateurs. Déjà, Fellini perce sous Federico puisque « Luci del varieta » est la chronique plus amère que douce d’une troupe de théâtre assez ringarde itinérant dans les coins les plus reculés de l’Italie.  Bien que le film soit encore fortement connoté néoréalisme il a déjà ce côté burlesque pathétique qui sera la marque de fabrique du grand Federico. Hélas très mal distribué il sera un échec terrible qui ruinera Alberto Lattuada et poussera la belle Carla del Poggio son épouse à progressivement s’éloigner du spectacle. C’est une histoire belle et triste, comme un grand film de Fellini.

Contexte

Federico Fellini

LES NUITS DE CABIRIA DE FEDERICO FELLINI (1957)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité