LES FORBANS DE LA NUIT

Disponible dans le Pass Illimité
Parce qu'en passe d'être inscrit sur la liste noire, Jules Dassin tournait ici pour la première fois en Europe
Policier / Suspense - 1950 - Royaume-Uni - 92 MIN - VO - Tous publics
Harry Fabian est un frimeur qui tente des projets qui échouent systématiquement. Un jour, il rencontre Gregorius, la légende vivante de la lutte gréco-romaine. Il échafaude un plan pour organiser un combat. Mais comme d'habitude, ses plans vont échouer, et il va devoir échapper à beaucoup de personnes...

Réalisé par

7.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Perrine Quennesson
Perrine Quennesson
CHRONIQUEUR

Dernier volet d’une trilogie débutée avec Les démons de la liberté en 1947 et La cité sans voiles en 1948, Les Forbans de la nuit de Jules Dassin est sorti en 1950. Le film est également l'occasion pour le père du chanteur Joe Dassin de tourner pour la première fois en Europe.

Le long métrage s’intéresse à Harry Fabian, un frimeur qui tente des projets qui échouent systématiquement. Un jour, il rencontre Gregorius, la légende vivante de la lutte gréco-romaine. Il échafaude alors un plan pour organiser un combat. Mais comme d'habitude, ses projets vont échouer, et il va devoir échapper à beaucoup de personnes, car il est très doué pour les mauvaises rencontres.

Adapté du roman de Gerald Kersh, Les forbans de la nuit réunit un casting composé de Richard Widmark, Gene Tierney, Herbert Lom, Googie Withers et Hugh Marlowe. L’autre personnage principal du film n’est autre que Londres où il a été tourné. Comme l’indique le titre anglais, Night and the City, la ville, filmée de manière minutieuse, est un élément central du récit.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Richard Widmark

Il s'agit d'une nouvelle adaptation du même livre que "Les Forbans de la nuit".

Jules Dassin

Il fait partie de ce que le critique Thom Andersen appelle des "Films gris".

LE CARREFOUR DE LA MORT DE HENRY HATHAWAY

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité