Bande Annonce de LES GRANDES FAMILLESDécouvrez la bande Annonce de LES GRANDES FAMILLES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1853/fond/1853_w_500.jpg
Denys de La Patellière
Bernard BlierJean DesaillyJean GabinJean MuratPierre BrasseurAnnie DucauxFrançoise ChristopheLouis Seigner

LES GRANDES FAMILLES

90 mn

Note de SensCritique :

7.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Denys de La Patellière.

Casting : Bernard Blier, Jean Desailly, Jean Gabin, Jean Murat, Pierre Brasseur, Annie Ducaux, Françoise Christophe. Louis Seigner

Synopsis : Noël Schoudler, riche industriel, est à la tête d'un empire financier qui gère une grande sucrerie, un quotidien national et des actions en bourse. Son fils, François, est en âge de prendre des affaires en main, d'autant qu'il juge les méthodes de son père archaïques. Seulement, Noël Schoudler n'entend pas laisser une miette de pouvoir à son rejeton. Il décide de lui en faire la leçon, feignant de lui confier les sucreries. Lorsque, par sa naïveté, François se retrouve à demander l'appui financier de son père, celui-ci refuse. François se tourne alors vers le cousin indigne de la famille, Lucien Maublanc qui rêve depuis toujours de provoquer la faillite de l'empire Schoudler. Il gagne la confiance de François pour mieux le faire couler en bourse. Mais Noël Schoudler croit tenir la situation en bluffant le cousin Maublanc. Il n'a pas prévu que son fils, dépassé par la situation, humilié, se suiciderait. Dès lors, sonné par ce dénouement tragique, un instant fragilisé, le colosse Schoudler se ressaisit et sauve les sucreries de la faillite.

Scénario : Denys de La Patellière, Michel Audiard.
Musique : Maurice Thiriet.
Pays : France
Tags : Drame, de moins de 90 minutes, Film des années 1950, banque, bourse, change, comptoir, succursale, Bourgeoisie, élite, haute, noblesse, Familles françaises.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Septième long métrage de Denys de La Patellière, LES GRANDES FAMILLES, c’est d’abord et surtout un film DE Jean Gabin : l’écrin « Qualité Française » dans lequel la star s’est installée dans les années cinquante. Tous les éléments sont réunis pour mettre en valeur son numéro d’acteur, dans le registre monolithique de patriarche d’une grande famille d’argentiers, s’opposant aux élans modernistes de son fils. La Qualité Française, c’est la solidité d’un cinéma de faiseurs d’une grande efficacité.

Au départ, un best-seller de Maurice Druon, Prix Goncourt 1948. Une valeur sûre et académique, colorée par les reparties enlevées d’un Michel Audiard au mieux de sa forme. Confortant la morale établie, Audiard se permet néanmoins quelques saillies sur la valeur du travail, « le maître-mot, l’explication de tout » fait-il dire avec ironie à Pierre Brasseur. Il égratigne aussi le vernis hypocrite du patronat des affaires.

Pour cela, la Qualité Française a un atout majeur : les seconds-rôles, dans un jeu de massacre qui va du sabre au goupillon, de Jean Murat à Julien Bertheau, d’Aimé Clariond à Jean Ozenne. Superbe brochette de grands notables se partageant la lâcheté, la suffisance, l’orgueil ou la cupidité. Dans ce bal des faux-culs, face au bloc granitique qu’est Gabin, Pierre Brasseur se taille la part du lion, grandiloquent, baroque et amoral, obsédé par les femmes et la faillite de son pire ennemi. Audiard résume leur antagonisme par une formule géniale, Brasseur disant à Gabin : « Dix couples chez toi, c’est une réception, chez moi, c’est une partouze. »

Symboliquement, LES GRANDES FAMILLES se voit comme l’affirmation narcissique du cinéma de Qualité Française, luttant contre les attaques féroces de la Nouvelle Vague. Ce conflit générationnel, Michel Audiard l’épingle à travers un private-joke pas si anodin que cela : « Depuis quelques temps, au journal, le mot d’ordre est la Nouvelle Vague », explique Bernard Blier à Jean Gabin.

Autour du comédien, colosse autoritaire à peine ébranlé par le suicide de son fils, tous les artisans d’une industrie routinière vilipendée par la jeune critique de cinéma sont réunis pour affirmer leur vitalité. Tout commence certes par le décès d’un des leurs, un académicien confit dans sa foi catholique, mais tout se conclut sur le cadavre du fils. C’est le triomphe de l’idéologie du conservatisme, du monde des puissants tant de fois filmé par le cinéma français avec une évidente fascination, un univers de Rolls, de larbins, de nurse anglaise, de prêtre et de vieilles ganaches. Un cinéma moribond déployant ses acquis et son savoir-faire, à travers des recettes éprouvées.

Mais un cinéma encore réjouissant par la qualité de ses comédiens et des dialogues d’Audiard, sans pitié aucune pour ce qui pourrait apporter le changement. Même pas créditée au générique, Emmanuelle Riva, secrétaire aux ordres de Gabin, s’ennuie avec deux répliques. Quasi figurante, mal filmée, figée dans la servilité, elle attend l’éblouissant HIROSHIMA MON AMOUR et un cinéma autrement moins archaïque.

Adaptation très réussie

Si l’on fait abstraction de certains genres un peu particuliers (romans fantastique, érotique, policier – sans qu’il y ait démérite à écrire et à apprécier ceux-ci -), le roman offre essentiellement (ceci tracé à grands traits, bien sûr) deux voies : le roman psychologique, ...

Lire la suite
7
Impétueux

La bourse ou la vie

Je n’ai jamais lu la saga prix Goncourt de Druon qui donne au film son matériau d’origine, j’avoue, je sais juste qu’on passe ici de l’après première guerre à l’après seconde et que le résultat est particulièrement réjouissant. Il faudra bien que je hurle un ...

Lire la suite
8
Torpenn

La toute-puissance de l'argent

Le sujet et l'univers des grands chevaliers d'industrie et de la presse n'avaient rien au départ pour m'attirer, mais quand on voit ce casting prestigieux de valeurs sûres de l'écran et du théâtre, il est difficile de résister. Et justement, je crois bien que c'est le travail ...

Lire la suite
8
Ugly
 
A voir également
Affiche du film MAIGRET TEND UN PIÈGE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE QUAI DES BRUMES (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE BATEAU D EMILE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA TRAVERSÉE DE PARIS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film OCEAN S 8

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN CONTE PEUT EN CACHER UN AUTRE (PARTIE 1 & 2)

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film JURASSIC WORLD: FALLEN KINGDOM

à partir de

4.99
 
Affiche du film COMMENT TUER SA MÈRE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE CERCLE LITTÉRAIRE DE GUERNESEY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DEMI SOEURS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés