LES HAUTS DE HURLEVENT

2011
124 mn
Parce que le film faillit être interprété par Natalie Portman et Michael Fassbender
À la carte à partir de 9.99 €

Dans l'Angleterre du 19e siècle, Heathcliff, un enfant vagabond, est recueilli par M. Earnshaw qui vit seul avec ses deux enfants, Hindley et Cathy, dans une ferme isolée.  La venue de cet enfant suscite la jalousie de Hindley qui est violent avec Heatcliff. Heureusement que Cathy prend régulièrement sa défense. Le père meurt. Cathy est demandée en mariage par le fils de riches voisins...

À la carte à partir de 9.99 €
Drame
Royaume-Uni
Tous publics
VO

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

La réalisatrice Andrea Arnold était reconnue pour ses films à caractère sociaux, de Red Road à Fish tank tous les deux couronnés par un Prix du Jury au Festival de Cannes. Elle abandonne  donc l'Ecosse contemporaine pour celles, arides, du 19e siècle afin ausculter les passions de jeunes gens en costume dans cette adaptation fiévreuse des Hauts de Hurlevents d'Emily Brontë.
Caméra en mouvement, plans magnifiquement composés, impressionnant travail sur le son, dialogues parcimonieux, pluies diluviennes, paysages boueux.... Andrea Arnold nous offre une version visuellement sublime mais glaciale du célèbre  roman. Pour la cinéaste, il était en effet hors de question de véhiculer comme dans les précédentes adaptations cinématographiques une image trop lyrique et romantique de l'amour de Heathcliff pour Cathy, il fallait au contraire que son film retranscrive un amour irrationnel, obsessionnel, maladif. En résulte un film violent, cru et une incroyable expérience sensorielle.

La grande idée de cette adaptation est d'avoir coupé le film en deux, comme le roman,  et fait interpréter Cathy et Heatcliff par des acteurs différents selon leur âge. Le casting est composé de jeunes gens peu connus mais tous très talentueux. Jusqu'alors, les précédentes versions des Hauts de Hurlevent étaient en général des films faits pour des stars trouvant dans ces rôles une façon de décupler leur aura. Choisir des têtes nouvelles et non identifiées par le spectateur est déjà une option esthétique significative, Andrea Arnold nous disant : "ce livre n'est pas ce que vous croyez". Ayez donc un regard vierge et apprêtez vous à vibrer devant ce film incandescent.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver "ORGUEIL ET PRÉJUGÉS" DE JOE WRIGHT (Une des meilleures adaptations de ce classique de la littérature britannique signé Jane Austen. La preuve qu'un livre maintes fois adaptés peut encore surprendre lorsqu'un cinéaste talentueux s'en empare.) ou encore JANE EYRE DE CARY FUKANAGA (Dans la Famille Brontë, je demande la soeur Charlotte, auteur d'un roman inoubliable "Jane Eyre"." Cette adaptation magnifique vaut pour la présence dans le rôle de la jeune orpheline de Mia Wasikowska (la Alice de Tim Burton).).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné